Les crises de la Guerre froide Dissertation

Les crises de la Guerre froide
Dissertation se demandant quelles crises ont été des enjeux majeurs pour les acteurs de la Guerre froide et comment les crises mineures illustrent bien l'affrontement est/ouest.
№ 27232 | 2,920 mots | 0 sources | 2011 | FR
Publié le déc. 05, 2011 in Histoire , Relations Internationales , Sciences Politiques
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L'expression « guerre froide » fut d'abord employée au XIVe siècle par le prince Juan Manuel d'Espagne pour désigner le conflit opposant Rois Catholiques et Maures d'Andalousie qui n'avait commencé sans aucune déclaration de guerre et s'était achevé sans traité de paix. A la suite du financier Bernard Baruch et du journaliste Walter Lippmann qui l'utilisent en 1947, le nom de « guerre froide » est désormais affecté à la longue épreuve de force qui s'est engagée entre les Etats Unis et l'Union Soviétique après la dissolution de l'alliance antihitlérienne. Les belligérants, qui emploient toutes les ressources de l'intimidation, de la propagande, du conflit local, ont réussi à éviter de se trouver impliqués dans une guerre directe et déclarée.

1. La période qui va de la rupture des deux blocs à l'annonce de la coexistence pacifique
2. Comment la période dite de « détente » est-elle marquée par des crises importantes commençant par celle de Cuba qui fut le paroxysme de la guerre froide ?
3. Comment ces troubles amènent-ils à l'effondrement du bloc est ?

Extrait du document:

Au lendemain de la seconde guerre mondiale, on croyait l'amitié entre les Etats Unis et l'URSS sellée sur les ruines du nazisme, mais la « grande alliance » cachait un désaccord doctrinal inévitable. La coalition des puissances provoquée par la nécessité de combattre un ennemi commun avait masqué momentanément leurs antagonismes. Les deux conceptions de la démocratie s'opposent alors dès leur ennemi commun vaincu. Pour l'Ouest la démocratie s'impose comme l'épanouissement des libertés individuelles : héritage des régimes libéraux, alors que pour l'Est ce sont la justice et l'égalité qui doivent être mise en avant, ce qui entraine le monopole du parti-Etat communiste exerçant une dictature absolue s'affranchissant des libertés individuelles. Ces deux grandes puissances d'après guerre s'affrontent alors dès 1945 pour acquérir l'hégémonie, ce qui explique que la paix soit encore plus fragile que pendant l'entre deux guerre.

Commentaires