Les crises économiques sont-elles toujours des crises de la science économique ? Dissertation by laulau9375

Les crises économiques sont-elles toujours des crises de la science économique ?
Dissertation se demandant si les périodes de crise économique ne sont pas imputables à d'autres ruptures que celles de la science économique.
№ 29673 | 2,865 mots | 0 sources | 2013 | FR
Publié le mai 14, 2013 in Économie , Histoire , Questions Sociales
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Les épisodes de crise économique comme celui-ci seraient ainsi équivalents à une carence en efficacité, en crédibilité et en réactivité de la science économique comme l'ont récemment soutenu d'autres économistes comme François Bourguignon ou André Orléans. La science économique qui s'est constituée progressivement depuis la fin du XVIIIe siècle avec Adam Smith ou encore Malthus, fait partie des sciences humaines et sociales. Elle peut se définir selon la définition de L.Robbins comme l'étude du comportement humain « en tant que relation entre les fins et les moyens rares à usages alternatifs » (qui impliquent un choix). Elle peut se décomposer en deux catégories: dans un premier temps, elle est une science d'observation qui explique et analyse le comportement des agents économiques (science positive) et qui permet de rendre compte de la conjoncture et de la réalité vécue dans un pays à une période donnée. Dans un second temps, elle peut se définir comme la base de l'action humaine et comme science normative: elle s'interroge sur le meilleur moyen d'organiser la distribution, la production et la consommation. Elle attribue un rôle central aux prix qui régulent les échanges entre agents économiques.

I) Largement soulignés par les économistes actuels, les effets des crises économiques ont souvent battu en brèche l'illusion d'une science économique bien fondée, appelant à refonder l'économie sur de nouvelles théories
II) Les crises économiques ne représentent pas forcément des crises de la science économique dans le sens où elles découlent de facteurs extérieurs à cette science et peuvent parfois même la renforcer

Extrait du document:

Les crises économiques ne représentent pas toujours des crises de la science économique et par conséquent ne sont pas consécutives à un défaut de la part des économistes et des lois objectives qu'ils fournissent. Elles possèdent des causes extérieures et indépendantes à ces lois et au mauvais fonctionnement de la science économique, même si celle-ci est parfois inadaptée à la réalité de la conjoncture économique. En effet, l'activité économique suit des mouvements d'amplitude et de périodicité assez régulière, c'est-à-dire d'un cycle.

Commentaires