Les critiques de la théorie freudienne de l'inconscient Dissertation by adrien5

Les critiques de la théorie freudienne de l'inconscient
Dissertation de philosophie traitant de certaines critiques énoncées à l'encontre de la psychanalyse, à laquelle on reproche d'être réductionniste.
№ 3763 | 770 mots | 0 sources | 2008 | FR
Publié le févr. 24, 2008 in Philosophie , Psychologie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La psychanalyse a été l’objet de nombreuses critiques : c’est notamment l’hypothèse de l’inconscient qui pose problème.
Une des plus célèbres critiques est venue de Karl Popper. Il dénonce la non-scientificité de la psychanalyse : la psychanalyse est une théorie qui a réponse à tout. Cette capacité de tout expliquer est considérée par Popper comme le point faible de la psychanalyse. La théorie de l’inconscient est, selon lui, un dogme.
D’autres philosophes comme Alain, Sartre ont également critiqué l’inconscient.

Extrait du document:

Sartre, dans "L'Etre et le Néant", refuse de faire de l'inconscient le maître de nos actes et de nos choix. Ne cherchons jamais d'excuses à nos actes et ne nous abritons pas derrière notre inconscient, veut au fond dire Sartre lorsqu'il critique Freud.
En effet, comment concevoir une conscience qui ignorerait ce qu'elle refoule et rejette ? Comment est-il possible de refouler une représentation si on ne commence pas par en avoir conscience ?
Comment l'analysé pourrait-il finir par reconnaître la vérité d'une interprétation, s'il ne savait pas en fait ce qu'il prétendait ne pas savoir ?
Les phénomènes décrits par Freud ne sont que des cas particuliers de ce phénomène général qu'est la «mauvaise foi» : chacun écarte, en effet, de sa pensée les aspects du réel qui le gênent et tend à ne voir que ce qu'il a envie de voir.
Mais comment ce mensonge à soi est-il possible ?

Commentaires