Les délocalisations : réalité et limites Dissertation by Vivaldi

Les délocalisations : réalité et limites
Dissertation qui pose la question de savoir si cette pratique, relativement contenue, représente réellement un danger pour nos économies, en observant le poids réel et les enjeux des délocalisations.
№ 4074 | 2,040 mots | 0 sources | 2008
Publié le mars 04, 2008 in Économie , Relations Internationales
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

«La délocalisation consiste, pour des produits qui pourraient être fabriqués et consommés dans une même aire géographique, à séparer les lieux de production et de consommation. En d'autres termes, il s'agit pour le gestionnaire de fabriquer là où c'est le moins cher et de vendre là où il y a du pouvoir d'achat».
Souvent défini, à l'image du texte de Jean Artuis, comme le comportement économique d'une entreprise qui transfère tout ou une partie de sa production à l'étranger afin de réimporter les produits fabriqués à moindre coût, le phénomène de délocalisation répond en réalité à différentes stratégies plus complexes et obéit à une multitude de facteurs.

Extrait du document:

Une opération de délocalisation peut relever du transfert, par un investissement direct à l'étranger (IDE), de tout ou une partie de l'appareil productif afin de réimporter sur le territoire national l'essentiel des biens produits à moindre coût - délocalisations défensives voire forcées par lesquelles les entreprises se voient obliger d'imiter leurs concurrents pour assurer leur survie dans un contexte de compétitivité internationale. Le recours à la sous-traitance internationale, qui correspond également à un transfert d'activités mais sans investissement, s'inscrit également dans cette logique de minimisation des coûts : faire assembler des produits à l'étranger puis les réimporter pour qu'ils soient consommés dans les pays développés a des effets négatifs, de substitution sur l'emploi et la production. Toutefois, si cette pratique a des effets très élevés au niveau de certains secteurs ou régions, elle comporte un effet global relativement faible.

Commentaires