Les différentes formes d’état : question de degré ou de nature ? Dissertation by saserlo

Les différentes formes d’état : question de degré ou de nature ?
Dissertation qui amène à débattre des différentes formes de l'état, non pas pour savoir quel est le "meilleur état", mais pour comprendre et faire la distinction entre les différents profils de celui-ci.
№ 4468 | 760 mots | 0 sources | 2007
Publié le mars 18, 2008 in Droit , Sciences Politiques , Questions Européennes
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L’État unitaire concentre le pouvoir politique dans l’état, l’autorité centrale. Il n’y a qu’une seule machine à produire des règles de droits. L’Etat peut être plus ou moins centralisé, par exemple l’Espagne et l’Italie qui accordent une certaine autonomie à leurs provinces.
La France s’est engagée en 1982 dans un processus de décentralisation administrative ; or depuis, les faits sont différents, comme le prouve la révision constitutionnelle adoptée en 2003.

I) Les différentes formes d’Etat

A) Un Etat unitaire
B) Un Etat composé

II) L’analyse de la métaphore

A) Deux Etats sur la même échelle
B) Des Etats sur une échelle différente

Extrait du document:

Si les deux formes d’états se trouvaient sur la même échelle, cela signifierait que nous sommes en présence d’une question portant sur le degré.
En réalité, un état composé est différent d’un état unitaire.
En effet, leur différence porte sur le fait qu’il n’y a pas plusieurs machines à produire de la réglementation dans un état unitaire et qu’il n’y a pas qu’une seule machine à produire de la réglementation dans un état composé.
Mais dans un état unitaire, là où nous n'avons qu’une seule machine à produire des règles de droit, on peut trouver soit des états unitaires centralisés ou soit des états unitaires décentralisés qui eux se trouvent sur notre échelle.
En effet, la décentralisation peut s’effectuer assez facilement : il suffit que les organes centraux qui détiennent le pouvoir fassent un transfert de pouvoir vers des entités plus petites.

Commentaires