Les différents régimes politiques Dissertation by Storme

Les différents régimes politiques
Dissertation qui tente d'expliquer et analyser les différents types de régimes politiques, en soulignant le principe de la séparation des pouvoirs.
№ 6110 | 1,610 mots | 0 sources | 2006
Publié le juin 02, 2008 in Sciences Politiques
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Quand il y a concentration des pouvoirs de l’Etat entre les mains d’un même homme ou d’une même institution, la liberté est menacée. Il faut dès lors une répartition des pouvoirs entre des organes indépendants les uns des autres. Le pouvoir législatif permet l’édiction des lois, le pouvoir exécutif, celui d’appliquer les lois, et le pouvoir judiciaire, celui de trancher des conflits.

I) Le régime de séparation souple des pouvoirs
A) Le régime parlementaire
B) Un régime marqué par trois principes d’organisation
C) Le parlementarisme rationalisé

II) La séparation stricte des pouvoirs
A) Le Rrégime présidentiel
B) Les relations existantes entre le pouvoir exécutif et le pouvoir législatif

Extrait du document:

Avant de comprendre et d’analyser les différents types de régimes politiques, il est important d’expliquer le principe de la séparation des pouvoirs. C’est une théorie déjà présente chez Aristote et Cicéron, à la recherche d’un gouvernement modéré et développé par les philosophes des Lumières comme John Locke dans Essai sur le gouvernement civil en 1960 et surtout Montesquieu dans L’Esprit des lois en 1748.
Quel est le cheminement de la pensée de Montesquieu ?
L’idée première découle de l’antonymie entre la liberté et le pouvoir car «Tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser». Ainsi quand il y a concentration des pouvoirs de l’Etat entre les mains d’un même homme ou d’une même institution, la liberté est menacée. Il faut dès lors une répartition des pouvoirs entre des organes indépendants les uns des autres. Le pouvoir législatif permet l’édiction des lois, le pouvoir exécutif, celui d’appliquer les lois, et le pouvoir judiciaire, celui de trancher des conflits.
La seconde idée est d’éviter la concentration des pouvoirs au sein d’une même personne. Pour cela, les pouvoirs ne sauraient être totalement isolés. Il y a une collaboration nécessaire qui se traduit par une action et une pression réciproques, une faculté d’empêcher «pour qu’on ne puisse avoir du pouvoir, il faut que par disposition des choses, le pouvoir arrête le pouvoir».

Commentaires