Les échanges mondiaux Dissertation by benji

Les échanges mondiaux
Dissertation d'économie qui s'intéresse aux principales modifications survenues dans les échanges mondiaux et à ses conséquences.
№ 6440 | 830 mots | 0 sources | 2007
Publié le juin 17, 2008 in Économie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Depuis une vingtaine d’années, les échanges mondiaux ont connu d’importantes transformations, et l’insertion des pays dans le commerce international a été par conséquent modifiée.
En effet, depuis la première théorie sur les échanges entre les pays énoncé par Adam Smith en 1776, les exportations et importations de biens et services n’ont cessé de se développer, et ce malgré de nombreuses périodes de protectionnisme. Les barrières politiques et économiques ont été peu à peu presque totalement supprimées, si bien que les échanges peuvent aujourd’hui s’effectuer librement : c’est ce que l’on intitule communément le libre-échange.
Cette étude montre, dans un premier temps, quelles transformations ont affecté le commerce international depuis les années 1980, puis dans un deuxième temps elle analyse les conséquences de ces transformations au niveau de l’insertion des pays dans le commerce mondial.

Extrait du document:

Tout d’abord, l’ancienne DIT est devenue la nouvelle Division Internationale du Travail, cela signifie que la répartition des activités productives entre les pays s’est transformée. En effet, au XIXè siècle, David Ricardo énonce sa théorie des avantages comparatifs, qui préconise la spécialisation des pays dans le secteur de production où ils sont « le moins mauvais ». L’ancienne DIT reposait sur des avantages naturels, les PED s’étaient donc spécialisés dans les produits primaires tandis que les PDEM exportaient, eux, des produits manufacturés.
La nouvelle DIT repose sur des avantages acquis, certains PED sont donc aujourd’hui spécialisés dans la production de produits manufacturés, alors que les pays du Nord se spécialisent dans les produits de haute technologie à forte valeur ajoutée. Le passage à la nouvelle DIT se confirme lorsque l’on observe la part des produits manufacturés dans les exportations des pays du Sud : en 1990, ils représentaient 50,4% de ces exportations.

Commentaires