Les enjeux actuels d'une législation internationale en matière de bioéthique Dissertation by pau

Les enjeux actuels d'une législation internationale en matière de bioéthique
Dissertation de bioéthique, qui montre qu'une convention internationale en matière de bioéthique est aujourd'hui devenue nécessaire pour assurer la protection de l'humain.
№ 3357 | 9,710 mots | 9 sources | 2007
Publié le févr. 11, 2008 in Biologie , Sciences
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

C'est aujourd'hui que l'homme aboutit dans son grand rêve d'être "comme maître et possesseur de la nature", comme nous le présentait René Descartes dans son visionnaire "Discours de la méthode".
Le progrès technique a pourtant toujours eu ce caractère ambivalent en cela qu'il fascine et qu'il effraie; Nul ne doit pourtant oublier l'aspect stimulant de la recherche qui vise à l'amélioration des conditions de vie. Aujourd'hui, le débat sur le progrès scientifique en est arrivé à toucher les sciences de la vie, obligeant la société internationale à prendre des mesures universelles pour assurer la protection de l'humain.
Malgré les velléités normatives autonomes des états, malgré les ambitions destructrices de quelques docteurs Frankenstein dangereux, malgré une législation internationale qui titube et qui peine à s'imposer, et malgré, enfin, un espace public à conquérir et à intéresser, dans quelle mesure une Convention internationale en matière de bioéthique est-elle devenue nécessaire au regard des évolutions scientifiques ?

I. De la nécessité d'une Convention internationale en matière de bioéthique

A. A la recherche d'un consensus devant les risques
1. Les risques engendrés par la non réglementation de la bioéthique
2. De trop nombreuses déclarations et des institutions peu actives

B. Des enjeux universels pour un texte international
1. La nécessité de la prise en compte du risque par la philosophie
2. Vers la rationalisation?

II. Une Convention internationale : outil pour une recherche concertée et respectueuse de l'espace public

A. La convention va-t-elle à l'encontre de la liberté de penser?
1. Le droit à l'innovation dans la recherche : un droit inaliénable?
2. "Science sans conscience n'est que ruine de l'âme"

B. "Au dessus de la mêlée" : la prise en compte de l'espace public
1. Prévention et information des citoyens, au chevet de l'action internationale
2. Sensibiliser pour éviter d'avoir à nouveau à légiférer

Extrait du document:

Le Comité japonais de la bioéthique, cité par le Ministre Japonais des Sciences, Takashi Aoyama, lors de la Table ronde de l'UNESCO de 2001, déjà citée, conçoit trois dangers majeurs au clonage humain. Premièrement, cette technologie pourrait entraîner l'élevage des humains et l'eugénisme; deuxièmement, un enfant cloné aurait toujours à subir une comparaison, ce qui violerait le caractère unique de la personne humaine; troisièmement, cette forme de reproduction asexuée détruirait le concept général de famille dans la société. Ces trois grands risques synthétisent bien les peurs légitimes de notre temps. On peut ajouter que si des recherches ont pu aboutir, rien n'est certain sur le clonage; faut-il rappeler que la brebis Dolly, fierté des pères du clonage en 1997, était la 277ème tentative de clonage d'un mammifère et la seule fructueuse, mais que malheureusement elle fut euthanasiée par la suite.
Les inégalités flagrantes de l'ère post coloniale invitent à une prise en compte globale des risques. On ne sait jusqu'où certains seraient prêts à aller pour nourrir leur famille. Le tragique de la situation fait penser que "les pauvres meurent pour pouvoir gagner leur vie".

Commentaires