Les Etats-Unis et l'Europe de 1919 à 1990 Dissertation

Les Etats-Unis et l'Europe de 1919 à 1990
Dissertation d'Histoire qui s'interroge sur les relations que les USA et l'Europe ont entretenues de la fin de la Première Guerre Mondiale à la chute du mur de Berlin.
№ 11805 | 3,270 mots | 0 sources | 2008
Publié le juin 30, 2009 in Histoire , Relations Internationales
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Les Etats-Unis, sortis grands vainqueurs de la guerre refusent d'assumer le Traité de Versailles du 11 Novembre 1919, acte fondateur de la SDN (Société Des Nations). La nouvelle première puissance économique mondiale ne veut pas avoir le rôle du «gendarme du monde». Et ceci jusqu'en 1941, où les USA se sont engagés dans la Seconde Guerre Mondiale auprès des alliés. A la suite de la Seconde Guerre Mondiale, les USA s'érigent à nouveau comme une superpuissance mais qui dominent à la fois sur le plan économique et culturel. Mais depuis la fin de la deuxième guerre mondiale et jusqu'à la chute du mur de Berlin en novembre 1989, l'Europe va être tiraillée entre les USA et l'URSS pendant la Guerre Froide, selon la volonté de chacun de ces deux grands.
Cette étude montre dans une première partie que les USA se sont plutôt repliés sur eux-mêmes de 1919 aux années 1930. Ensuite, à l'issue de la Seconde Guerre Mondiale, le Vieux continent et les USA se rapprochent sur les plans militaire, économique et politique ainsi que social et culturel. Enfin, elle souligne l'influence de la Guerre Froide dans les rapports entre l'Europe et les USA.

Extrait du document:

Comment se traduit l'isolationnisme du Nouveau Grand face au Vieux Continent ? Nous le voyons dans le refus du leadership des USA face à l'Europe. Durant la Première Guerre Mondiale, les troupes américaines (comptant jusqu'à 2 millions d'hommes) ont joué un rôle décisif dans la victoire finale des Alliés en 1918. Et, Wilson se fait le défenseur d'une paix juste et durable, fondée sur le principe de la libre détermination des peuples (Quatorze points de Wilson, 8 janvier 1918). Pourtant, malgré sa participation à la conférence de la paix, le traité de Versailles (28 juin 1919) va dans un tout autre sens, très vite la politique des divers participants divergea. La France, dirigée par Georges Clemenceau, insiste pour imposer de lourdes réparations de guerre à l'Allemagne et se heurte à l'Angleterre.

Commentaires