Les États-Unis une domination culturelle : l'influence d'Hollywood de 1918 à nos jours Dissertation

Les États-Unis une domination culturelle : l'influence d'Hollywood de 1918 à nos jours
Dissertation se demandant comment le cinéma, alors qu'il n'est à l'origine qu'un divertissement, permet aux États-Unis de propager son idéologie, sa vision du monde et le mirage du rêve américain.
№ 30006 | 1,285 mots | 0 sources | 2013 | FR
Publié le août 30, 2013 in Cinéma , Relations Internationales , Médias
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

En 2001, Hollywood détenait 80% des parts de marché du film au niveau international avec 460 films produits rien qu'en l'an 2000 aux États-Unis. Aujourd'hui puissant outil culturel, l'industrie du cinéma a été depuis ses débuts dominée par les États-Unis à travers ce que l'on a coutume de désigner maintenant comme les productions hollywoodiennes. À travers l'hégémonie attestée d'Hollywood sur le septième art, les États-Unis possédés donc un moyen de véhiculer leur idéologie et leur vision du monde à travers un grand nombre de pays, à travers un média qui se veut à la fois facile d'accès, populaire, et divertissant.

1- En quoi les productions hollywoodiennes reflètent-elles en grande partie les idéologies américaines ?
2- En quoi ces productions ont-elles une influence dans le monde ? Pourquoi est-ce bénéfique pour les États-Unis ?

Extrait du document:

Mais le fait qu'Hollywood aime bien mettre des morceaux d'Américains entiers dans ses marmelades cinématographiques concrètement ça nous fait quoi ? Et bien pas mal de choses (outre le fait bien sûr que pas mal de pauvres mômes se soient vus affublés de prénom ridicule tel que Brenda ou Rayan, mais ça c'est une autre histoire), dans notre vision de ce qu'il y a outre-Atlantique, mais aussi dans le reste du monde. À force de regarder des films avec des gens qui vivent selon le modèle américain et qui réussissent ou de super héros qui ont tous élu domicile au pays de l'oncle Sam, forcément on finit par se demander si les Américains n'ont pas vraiment quelques trucs en plus par rapport à nous.

Commentaires