Les facteurs de la domination italienne en Méditerranée occidentale Dissertation by cheikh

Les facteurs de la domination italienne en Méditerranée occidentale
Dissertation qui se propose d'analyser les éléments qui conditionnent la domination italienne en Méditerranée occidentale de la moitié du 11ème siècle à la fin du 13ème siècle.
№ 5484 | 5,640 mots | 6 sources | 2008
Publié le mai 05, 2008 in Économie , Histoire
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La domination italienne à cette période est surtout maritime et commerciale. C’est là que se trouve la réalité de cette supériorité, que le document tente d’expliquer. Il faut situer cette domination dans un cadre spatial bien défini, la Méditerranée occidentale, zone qui inclue les régions de la péninsule italienne, les îles tyrrhéniennes notamment la Corse et la Sardaigne, la Sicile, la Provence, la côte languedocienne, la péninsule ibérique, le Maghreb et l’Ifriqiya. La domination italienne telle que nous la concevons entre les 11e et 13e siècle fait surtout référence à la domination des quatre grandes républiques maritimes d’Italie : Amalfi, Venise, Pise et Gênes.

A) Des innovations techniques stimulant l’expansion commerciale
1) Mise en place de techniques adaptées au commerce
2) Rôle des techniques banquières et financières italiennes dans la domination

B) Les fondements de puissances navales exceptionnelles qui donnent aux républiques maritimes les moyens de leurs ambitions
1) Les instruments matériels de la conquête
2) une domination maritime obtenue grâce à la puissance de l’investissement et à une organisation humaine performante
3) Le renforcement croissant de la sécurité stimule la construction navale

C) Alternance des stratégies expansionnistes pour une hégémonie commerciale et maritime.
1) Alternance entre une stratégie de raids fondée sur un outil militaire puissant…
2) …et une stratégie pragmatique plus diplomatique de compromis visant tout autant à l’expansion commerciale

Extrait du document:

La domination italienne en Méditerranée occidentale est à mettre en parallèle avec la croissance économique, démographique et urbaine en occident, notamment en Italie, à cette époque. Pour ce qui est de Pise et de Gênes, ces deux villes évoluent dans le royaume d’Italie qui forme une des parties constituant le Saint Empire romain germanique mais leur organisation en communes leur confère une autonomie certaine.
En effet, ces villes se trouvaient en Italie du Nord, là où l’Etat était quasiment absent ce qui leur permet d’acquérir une indépendance très large vis-à-vis du Saint Empire : elles avaient une armée, elles pouvaient élire un gouvernement local, battre monnaie, exercer librement leur politique intérieure et extérieure.

Commentaires