Les figures féminines vues par Gérard de Nerval Dissertation

Les figures féminines vues par Gérard de Nerval
Dissertation se demandant en quoi la femme aimée se définit en tant que support poétique dans le recueil "Les chimères" de Gérard de Nerval.
№ 23079 | 2,760 mots | 0 sources | 2011
Publié le mars 09, 2011 in Littérature
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

« Je crois que l'imagination humaine n'a rien inventé qui ne soit vrai, dans ce monde ou dans les autres… » Nerval a sublimé le réel par la puissance de l'imaginaire. En puisant dans ses souvenirs, dans un passé s'alliant au présent, il a transformé ses amours, ou plutôt son amour envers Jenny Colon, en création poétique. Son œuvre s'articule autour de diverses figures féminines. Orientées vers le sacré ou ancré dans une réalité plus terrestre, elles sont le miroir de ses doubles mais aussi de cette actrice esquissée en filigrane. Et c'est à travers cette multiplicité de figures féminines que Nerval, grâce à son imagination, pourrait accéder à la connaissance universelle d'un monde emplit d'intériorité nervalienne voire même au savoir existentiel. Cette thématique sera donc notre problématique.
Ainsi nous verrons que la femme aimée se définit en tant que support poétique. Nous arriverons alors à la figure d'Isis Cybèle, mère universelle par qui l'accès au savoir est possible. Enfin, l'être nervalien se situe dans l'entre-deux, et ces figures féminines justement symbolisent les seuils entre ces différentes aspirations.

Extrait du document:

L'une des sources poétiques de Gérard de Nerval parait provenir de l'amour ; du souvenir d'une femme aimée. L'image de Jenny Colon idéalisée semble faire écho à la voix du poète. Se forme alors une entité à partir de ses deux voix. ; Celle du poète et celle d'une femme idéale, le guidant dans sa quête d'absolu. Nous le savons le songe a une place importante dans la vie de Nerval et donc dans une perspective plus large dans sa poésie.

Commentaires