Les institutions athéniennes Dissertation

Les institutions athéniennes
Exposé montrant la spécificité des institutions athéniennes et leur évolution.
№ 30824 | 1,230 mots | 2 sources | 2014 | FR
Publié le août 25, 2014 in Archéologie , Histoire
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

« Athènes est, aux yeux du philosophe, le type même de démocratie radicale, où la souveraineté est entre les mains des pauvres qui constituent la majorité des présents aux séances de l'assemblée » in Histoire d'une démocratie, Athènes, MOSSE Claude, Le Seuil, 1971 : montre la particularité des institutions athéniennes, cité marquée essentiellement par la démocratie.
Athènes fut fondée formellement vers 800 avant notre ère par le synœcisme de plusieurs villages, partiellement préservés par l'invasion des Doriens.
Pourquoi Athènes ? Au milieu du Ve siècle avant JC, Athènes est la plus puissance et la plus prestigieuse cité de Grèce. Son territoire (l'Attique) s'étend sur 2650 km². On évalue à 400 000 le nombre d'habitants au Ve siècle dont seulement 40000 citoyens : s'est illustrée par l'exemplarité de ses institutions...

I. Les institutions athéniennes, genèse de la démocratie
II. Le pouvoir judiciaire : rôle et fonctions de l'Héliée et de l'Aréopage
III. La place du citoyen dans ces institutions : la citoyenneté

Extrait du document:

L'assemblé la plus importante est l'ecclésia qui n'est pas à proprement parler une institution car c'est le « peuple assemblée ». Seuls les citoyens peuvent participer aux réunions.
En théorie, tous les citoyens doivent y être présents. En pratique, il n'y en a que 5 000. Il y environ quatre réunions par mois, qui durent chacune toute une journée, sur la Pnyx. Elle sont annoncées la veille par des hérauts, esclaves qui ont la voix qui porte loin.
Au Ve siècle est institué le misthos, il répond à une désaffection des citoyens pour leurs institutions. En effet, se pose le problème des citoyens pauvres : ils ont le droit de participer à la vie politique mais pas la possibilité. C'est la raison pour laquelle Périclès a voté une loi qui indemnise les citoyens désirant voter/se présenter en tant que magistrats.

Commentaires