Les journalistes peuvent-ils tout dire ? Dissertation

Les journalistes peuvent-ils tout dire ?
Dissertation qui analyse le journalisme entre transparence, manipulation, objectivité nécessairement mêlée de subjectivité, légitimité et irrévérence officialisée.
№ 17587 | 2,400 mots | 0 sources | 2010
Publié le juil. 04, 2010 in Communication , Informatique , Médias
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Très récemment, El pais, quotidien national espagnol, se voyait interdire sa publication au Maroc suite à la publication d'une caricature de la famille royale. Ce fait illustre bien l'incessante dialectique du métier de journaliste, informer sans pour autant aller trop loin. Que signifie ce « trop loin » ? Il relève de la légitimité de l'information, de ses frontières et de ses déviances possibles. Un journaliste, identifiable comme professionnel qui travaille dans la presse écrite comme dans l'audiovisuel et désormais sur internet, a pour devoir d'informer. Par extension, informer pourrait signifier parler, dire ou communiquer. Le caractère flou du terme informer invite le débordement des frontières de l'information. « Tout dire » est une contradiction en soi. Il est impossible de tout dire. La parole seule ne peut englober la réalité. Ce « tout dire » peu ici être compris comme « que ne faut-il pas dire » ou « que faut-il choisir de dire ».

Extrait du document:

La croissance fulgurante de l'information via internet définit un tout nouveau contexte d'exercice pour les journalistes. Dans un univers où toutes les informations imaginables circulent dans un temps et un espace contractés, les journalistes doivent cibler ce qui, légitimement, leur est encore possible de dire. Certains journalistes optent pour une stratégie d'adaptation. Ainsi, on peut trouver par exemple sur le site Rue 89, média web uniquement, plusieurs blogs tenus par des journalistes.

Commentaires