Les journalistes : producteurs d'information Dissertation

Les journalistes : producteurs d'information
Dissertation basée sur un corpus de textes de Marchetti, Ollivier-Yanniv, Ruellan et Thomas et se demandant quelles logiques, internes et externes à la profession journalistique, sont les véritables productrices d'information. (PDF)
№ 30879 | 2,625 mots | 4 sources | 2012 | FR
Publié le août 29, 2014 in Communication , Sociologie , Médias
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Les journalistes sont les producteurs concrets de l'information. Dans notre démocratie, un des piliers de l'organisation politique est l'information du citoyen, le journaliste joue donc un rôle fondamental. Cette conception est définitive, cependant, il est évident qu'une force interne au journalisme et insensible aux configurations externes n'est pas objectivement vérifiée. Historiquement, dans cette tension, on a vu le journalisme tenter de produire une unicité qui relierait chacun de ses acteurs. En passant par exemple par le mythe du 4e pouvoir, ou la création d'un syndicat, l'instauration de la carte d'identité de presse. Cependant, comme l'explique Denis Ruellan, un groupe professionnel n'a pas un rôle social intangible, il est une construction sociale : il nait, se structure, se défend, parfois disparait. Il n'existe pas tant par sa fonction sociale que sa capacité à maitriser les éléments constitutifs de son espace social (formation, contrôle de l'activité de son marché de travail, relation avec les autres groupes). L'enjeu est donc de voir en quoi il est important que le journalisme ait cherché à se définir en tant que tel, unifié, et aussi mythifié par le mythe du 4e pouvoir. Pour ce faire, nous étudierons les textes suivants : «Les sous-champs spécialisés du journalisme», de Marchetti Dominique, « L'indépendance des journalistes à l'épreuve du politique et de la communication : le localier, le chargé de communication et l'élu local» de Caroline Ollivier-Yanniv, «Le professionnalisme du flou», de Ruellan Denis et «Journalistes cherchent bon communicant», de Thomas Carole.

1. L'hétérogénéité du monde du journalisme
2. Comment le journalisme est intrinsèquement pluriel et lié avec les différents espaces sociaux extérieurs ?

Extrait du document:

Le journalisme a vu trois conceptions de formation s'affronter : celle « sur le tas », celle de la technique journalistique, et celle d'une formation intellectuelle fondamentale et pluridisciplinaire (portée notamment par les « pédagogues »). On voit que l'évolution récente des formations journalistique marque une préférence à la formalisation des savoirs techniques, à la manière des méthodes américaines des 5 W. La rhétorique, le discours, la forme visuelle, la typographie, les techniques d'écriture prévalent sur l'information même. On parle de « rationalisation technique de l'information ». C'est cette formation technique qui est à présent dominante, la formation universelle restant dans les esprits réservés aux hauts fonctionnaires, juristes, économistes.
  • Exposé sur le journal d'entreprise expliquant son importance dans la communication interne au sein de l'entreprise.
    № 15308 | 1,105 mots | 0 sources | 2010 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire d'un article publié par ce journaliste en 2004 sur le site Acrimed, dans lequel il décrit l'évolution des rapports, parfois conflictuels, entre le monde des intellectuels et celui des médias.
    № 5795 | 2,400 mots | 0 sources | 2008 | FR | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier
  • Exposé, réalisé à partir de quelques journaux intimes sous l'occupation, ceux de Pierre Drieu la Rochelle, Ernst Jünger, Jacques Benoist-Méchin et Hélène Berr visant à déterminer la place importante accordée à la religion.
    № 26918 | 1,530 mots | 6 sources | 2011 | FR | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires