Les mariages en Nouvelle-France Dissertation

Les mariages en Nouvelle-France
Dissertation qui se propose d'analyser le processus du mariage en Nouvelle-France à travers les différentes classes sociales durant le XVIIe et le XVIIIe siècle.
№ 9764 | 2,090 mots | 3 sources | 2008
Publié le janv. 15, 2009 in Histoire , Sociologie
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

En Nouvelle-France, le sacrement du mariage était un événement très favorisé puisqu'il marquait le passage de la jeunesse vers l'âge adulte. Mais comment s'effectuait cette union, à travers les différentes classes sociales, durant le XVII et le XVIIIe siècle ?
Le premier élément à retenir est que le mariage se réalisait dans un cadre de processus précis, fondé sur des traditions de l'Ancien Régime et sur la législation canonique. L'état matrimonial, étant le fondement même de la société, amenait l'État et l'Église, par leur législation, d'en fixer les normes.
En plus de ces deux institutions, les membres de la famille s'assuraient de transmettre toutes les traditions et valeurs franco-catholiques aux futurs époux. Donc, Église, État et familles étaient présents pour guider les jeunes du début des fréquentations, jusqu'au mariage pour finir par le décès de l'un des deux époux.

1. Les fréquentations
2. Le choix d'un conjoint
3. Préparations avant le mariage : les fiançailles, la publication des bans et le contrat
4. Le jour des noces
5. Veuvage et remariage

Extrait du document:

Il faut savoir que durant le XVII et le XVIII siècle, les contacts prolongés entre les deux sexes étaient rares puisque les jeunes ne passaient pas à travers une phase d'adolescence. Les premiers contacts entre les garçons et filles commençaient lors des rassemblements, les visites de la parenté, les veillées funèbres et les corvées. Les premières rencontres se réalisaient donc seulement en groupe sous la supervision des parents et des aînés. Ces derniers intervenaient, ensuite, pour autoriser ou empêcher des fréquentations plus intimes comme les promenades. C'est ainsi que les jeunes gens apprenaient à se connaître et qu'ils se donnaient une promesse de mariage. Il était presque impossible de faire la cour à une fille sans le but d'un éventuel mariage. Parfois, c'était même les parents qui prenaient l'initiative de présenter un futur époux ou épouse à leur enfant.
  • Commentaire général sur les nouvelles dispositions législatives du 23 juin 2006 concernant le PACS (Pacte Civil de Solidarité).
    № 9125 | 3,300 mots | 0 sources | 2007 | détails
    10,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation qui analyse les effets juridiques c'est-à-dire effets patrimoniaux et effets personnels que crée le mariage.
    № 19079 | 1,555 mots | 0 sources | 2010 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Exposé abordant la nature des premiers contacts entre les indiens et les colons européens en Nouvelle Angleterre à travers la vision de William Bradford. (pdf)
    № 21313 | 4,830 mots | 10 sources | 2008 | détails
    12,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires