Les modalités de fonctionnement de la BCE et de la FED ont-elles un impact sur l'efficacité des politiques monétaires ? Dissertation by Lost8

Les modalités de fonctionnement de la BCE et de la FED ont-elles un impact sur l'efficacité des politiques monétaires ?
Dissertation analysant les différences entre les deux principales banques centrales en référence à leur fonctionnement et à leurs réactions face à la crise.
№ 17444 | 1,560 mots | 0 sources | 2010 | FR
Publié le juin 29, 2010 in Économie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Depuis 2007, la crise qui a frappé l'économie planétaire a d'abord été suivie de réactions différentes des deux principales banques centrales, à savoir la FED et la BCE. Ce n'est qu'en 2008 que cette dernière a décidé de « suivre » la FED et d'abaisser sont taux directeur de manière progressive. Cet exemple est hautement représentatif des différentes modalités de fonctionnement qui animent les politiques monétaires mises en œuvre par ces deux banques indépendantes. Les banques centrales sont des institutions anciennes qui existent aujourd'hui dans presque tous les pays. Elles ont pour missions principales d'émettre la monnaie fiduciaire, de contrôler la quantité de monnaie en circulation et d'assurer la solidité du système bancaire.

1. La politique de la Banque Centrale Européenne
2. Sur le même plan que la BCE, la banque centrale américaine a pour objectif le maintient de l'inflation à un niveau stable
3. Mais aujourd'hui se pose aussi un problème général d'inadéquation entre instruments et objectifs pour les banques centrales

Extrait du document:

Avec la création de l'union économique et monétaire européenne, l'UE a consacré la priorité donnée à la lutte contre l'inflation via sa banque centrale indépendante des pouvoirs politiques avec pour seul objectif le maintien stable de l'inflation. Cette priorité donné à la lutte contre l'inflation contribuerait à une réduction des évolutions salariales avec pour effet des tendances déflationnistes dans la zone euro et une montée du chômage. L'activité économique et l'emploi ont donc été relégués au second plan.

Commentaires