Les moines et le pouvoir : IXème-XIème siècles Dissertation

Les moines et le pouvoir : IXème-XIème siècles
Dissertation sous forme de plan très détaillé d'histoire médiévale expliquant comment les établissements monastiques passent en deux siècles du statut de fonctionnaires du roi à celui d'autorité concrète.
№ 30673 | 1,870 mots | 6 sources | 2014 | FR
Publié le mai 28, 2014 in Histoire , Religion
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Ce plan détaillé en trois parties exploite l'évolution chronologique de la relation entre moines et pouvoir, tout en prenant en considération les subtilités territoriales de cette période.
Véritables enjeux de pouvoirs, soumis au système féodal et dépendants de l'aristocratie à l'origine, les moines prennent leurs distances dans le courant des IXe, Xe et XIe siècles, parvenant à s'administrer eux mêmes par la suite ; de fait, leur pouvoir continuera de croître dans les périodes qui suivront. Dans la deuxième moitié du XIIe, la renaissance du pouvoir royal s'appuiera sur les moines, notamment ceux de St Denis, grande abbaye et nécropole des rois.

I. Les moines, au IXème siècle sous les Carolingiens, font partie intégrante de la société et notamment du système féodal
II. Au Xème siècle, un essor d'autonomie mais pas d'indépendance
III. Au XIème siècle, cette dynamique monarchiste prend de l'ampleur et s'inscrit dans une dimension plus globale, coïncidant avec la naissance de la monarchie papale par la réforme grégorienne

Extrait du document:

Au Xème siècle, au cœur de la crise carolingienne, quelques communautés commencent à jouer un rôle pilote en diffusant leur coutume : Cluny et Fleury dans un premier temps, Saint Victor de Marseille et Marmoutier ensuite (1030-1050).
C'est la réforme monastique, renouveau qui conduit à la multiplication des communautés monastiques (par restauration ou par fondation), à l'essor de leur emprise domaniale et de leur rayonnement social, et au profond renouvellement des formes et du sens de la « discipline » monastique.
Cette réforme est initiée à Cluny, fondé en 909 par Grégoire d'Aquitaine avec une charte fondatrice : ce sont les moines qui y nomment leurs abbés. Cluny s'émancipe des pouvoirs, tout en entretenant toujours de très bonnes relations avec les seigneurs (étant eux mêmes nobles).Cluny prétend modeler la réalité politique et sociale de leur temps.
  • Dissertation traitant de la séparation des pouvoirs législatifs, judiciaires et exécutifs.
    № 6923 | 830 mots | 0 sources | 2008 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Présentation powerpoint s'interrogeant sur les pouvoirs du manager d'une société ainsi que sur les limites de ses pouvoirs et les différents facteurs d'influence.
    № 25798 | 750 mots | 9 sources | 2010 | FR | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation qui analyse la citation de Rousseau selon laquelle : «La Constitution du 24 juin 1793 n'organise pas une séparation des pouvoirs au sens de Montesquieu, mais une hiérarchisation des fonctions».
    № 10502 | 1,540 mots | 1 source | 2008 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires