Les mouvements sociaux dans les pays développés en 1914 Dissertation by anne0c

Les mouvements sociaux dans les pays développés en 1914
Dissertation qui analyse dans quelle mesure la diversité des mouvements sociaux découle du processus d’industrialisation.
№ 5925 | 2,450 mots | 0 sources | 2007 | FR
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

A la veille de 1914, dans les principaux pays industrialisés (Angleterre, Etats-Unis, Allemagne et France), la classe ouvrière a acquis, suite aux divers bouleversements provoqués par l’industrialisation, un poids suffisamment important pour devenir des «acteurs centraux de cette industrialisation».
D’abord sous forme de grèves spontanées, les ouvriers s’organisent parallèlement sous forme de syndicats, impulsant des actions ciblées autour des partis politiques. Il existe alors un lien entre l’ancienneté de l’industrialisation et les caractéristiques du syndicalisme.

I) Les acteurs sociaux à la veille de 1914
A- Caractéristiques des principales sociétés industrielles
B- Les ouvriers : les acteurs centraux

II) Des débuts des revendications sociales à la création des syndicats
A- Grèves , mouvements d’abord inorganisés et spontanés
B- Reconnaissance du droit d’association dans diverses nations

III) Développement des organisations ouvrières, lié au retard ou à la précocité de l’industrialisation
A- Anglais : précoce et puissant, parti politique
B- Allemand
C- Français et américain

Extrait du document:

On définit les mouvements sociaux comme l’ensemble des événements au cours desquels certains groupes (identifiés à des classes sociales, c'est-à-dire à des groupements d’individus définis par des intérêts communs et une place particulière dans les rapports de production) cherchent à modifier l'organisation de la société, pour une "meilleure" (de leur point de vue) répartition des richesses et du pouvoir politique, conduisant alors à un progrès social.
Les révolutions industrielles, vectrices de progrès technique, ont permis une industrialisation tout au long du 19ème siècle. Ce processus d’industrialisation est à l’origine de la formation d’une nouvelle classe sociale ; la classe ouvrière, caractérisée notamment par des revendications précises (le salaire, la réduction du temps de travail), des conditions de vie et de travail précaires, et une culture spécifique. Le 19ème siècle est donc le siècle de l’émergence de la classe ouvrière en tant que classe en-soi et classe pour-soi , défendant ses intérêts et souhaitant modifier la société -selon un modèle de lutte des classes définit par Karl Marx – face au patronat, donc face à l’ensemble des patrons d’entreprise défendant les intérêts collectifs de la classe bourgeoise.

Commentaires