Les objets dans les contes de Charles Perrault Dissertation by Chuck

Les objets dans les contes de Charles Perrault
Dissertation de littérature qui propose une réflexion sur l'intérêt et la valeur des objets dans les "Contes de ma mère l'Oye", de Charles Perrault, dans les illustrations de Gustave Doré.
№ 17172 | 1,585 mots | 0 sources | 2008
Publié le juin 22, 2010 in Littérature
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Dans les Contes de ma mère l'Oye, nous pouvons remarquer que Charles Perrault attribue certaines significations au matériel et donne donc une importance certaine à beaucoup d'objets qui deviennent de véritables symboles. Ainsi Gustave Doré va retranscrire ses valeurs dans ses gravures. Mais nous pouvons nous interroger sur l'intérêt porté aux objets par l'auteur de ces contes et par Gustave Doré dans ses illustrations. Les objets permettent d'abord d'identifier les différents caractères et de juger leur richesse, mais leur présence permet aussi selon leur fonction de jouer sur les sentiments et émotions du lecteur pour enfin jouer un rôle majeur de clef dans le déroulement du conte.

I. Les objets permettent d'identifier les personnages
II. La présence d'objets permet donc une analyse précise des personnages, mais les émotions, jusqu'à l'émerveillement du lecteur, passent aussi à travers l'utilisation de différents objets symboliques
III. Les objets permettent l'exploitation des émotions du lecteur jusqu'à l'émerveillement par le biais du merveilleux, élément nécessaire au conte. Mais leur rôle trouve aussi une finalité dans le bon déroulement de l'intrigue

Extrait du document:

Et Gustave Doré confirme l'idée par un enchevêtrement de richesses sur la deuxième gravure, qui laisse voir les deux sœurs, minuscules dans la pièce foisonnante de richesses. La présence ou l'absence d'objets traduit donc bien la fortune des personnages. Un objet faisant défaut conduit généralement au malheur; le manque d'un étui en or pour la dernière fée amène à la malédiction de la Belle au bois dormant alors que les huit autres promettaient la vertu.

Commentaires