Les œuvres d'art, selon Hegel Dissertation by vivi75

Les œuvres d'art, selon Hegel
Dissertation se demandant en quel sens les œuvres d'art peuvent, selon Hegel, prétendre à « davantage de réalité et de vérité » que les réalités du monde ordinaire.
№ 25389 | 4,160 mots | 0 sources | 2011 | FR
Publié le juil. 22, 2011 in Philosophie
11,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L'œuvre d'art est définie, dans l'« Esthétique », comme « la manifestation sensible d'une idée », c'est-à-dire la spiritualisation du matériau ou la matérialisation du spirituel - ce qui exclut du champ de l'art l'imitation d'un phénomène naturel, aussi beau soit-il considéré lorsqu'il est perçu. Certes, cela ne nous explique pas le sens de la thèse hégélienne, mais, dès l'instant où nous posons cette définition de l'œuvre d'art, il devient évident que si elle peut prétendre à « davantage de réalité et de vérité » que les réalités du monde ordinaire, cela ne peut s'expliquer que par le fait qu'elle porte une dimension spirituelle. Dès lors, il se présente la question à laquelle nous devons apporter une réponse précise pour saisir le sens de la thèse hégélienne : dans quelle mesure, le contenu spirituel est davantage réel et vrai que le phénomène qui est de l'ordre de la sensation immédiate ? – ce qui revient à nous interroger avant tout ce sur le rapport qu'entretient l'esprit avec l'être, selon Hegel.

Extrait du document:

Autrement dit, l'être en soi, indéterminé, ne porte aucun sens en lui-même, de façon apriorique, et n'est ainsi porteur d'aucune vérité. Il faut attendre que l'en soi devienne également pour soi pour qu'il s'en présente une et que l'être s'essentialise singulièrement lorsque nous parlons de l'être d'une chose particulière.

Commentaires