Les paysans et la politique (1815-1914) Dissertation by lbn09

Les paysans et la politique (1815-1914)
Dissertation d'histoire qui se propose de retracer l'évolution des comportements et de la participation du monde paysan en politique.
№ 2008 | 1,940 mots | 3 sources | 2006
Publié le nov. 29, 2007 in Histoire
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La paysannerie reste en 1815 une population massive, pauvre et peu instruite, privée d’une participation politique reconnue. Mais le XIX° siècle, bouleversé par une instabilité politique continue, correspond pour cette population à l’apprentissage de la vie politique. Si la politisation des campagnes est lente, il apparaît très vite nécessaire à tous les partis politiques de gagner le vote paysan qui pèse très lourd après l’instauration du suffrage universel masculin.

I/ Un politisation des campagnes inexistante, 1815-1852

1. La vie politique des paysans sous la Restauration et la Monarchie de Juillet
2. Les débuts du vote paysan


II/ L’éveil de l’opinion paysanne

1. Le soutien paysan à l’Empire
2. Le tournant de 1870-1871
3. Les républicains à la conquête du monde paysan


III/ L’enracinement du vote républicain dans les campagnes, 1880-1914

1. L’effort du gouvernement
2. La question religieuse
3. Le syndicalisme

Extrait du document:

La Révolution de 1848 est une étape décisive dans l’histoire politique de la paysannerie française : l’instauration du suffrage universel masculin le 2 mars permet aux paysans de se retrouver en position d’arbitres de la vie politique.
Les premières élections ont lieu le 23 avril 1848 et doivent désigner la composition de l’Assemblée nationale constituante. La campagne est très courte, confuse et les candidats ne sont pas toujours pourvus de programmes clairs et compréhensibles pour des paysans débutants dans la vie politique. De plus, le 23 avril est le jour de Pâques. Donc il y a une assistance nombreuse à la messe. L’officiant peut donc prodiguer des conseils, ce qui prouve que l’influence de l’Eglise est présente. Sur l’ensemble du territoire, la majorité est favorable aux Républicains modérés.

Commentaires