Les paysans et la République (1848-1939) Dissertation

Les paysans et la République (1848-1939)
Dissertation se demandant comment, de la IIème République à la 2nde Guerre Mondiale, le lien entre le monde paysan et la République évolue.
№ 21789 | 4,740 mots | 0 sources | 2008
Publié le déc. 15, 2010 in Histoire , Sciences Politiques
12,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Au lendemain des journées révolutionnaires de 1848, le gouvernement d'union national prend des décisions capitales. La mesure la plus décisive est bien sûr le rétablissement du suffrage universel masculin le 25 février (aboli depuis 1795 par les notables). Tous les hommes âgés d'au moins vingt et un ans peuvent alors voter. Le corps électoral, jusque-là très restreint par le suffrage censitaire, passe de 246 000 à plus de 9 millions. Une nouvelle masse d'électeurs, qui n'avait pour ainsi dire jamais eu l'occasion de s'exprimer sur le pouvoir en place, sera donc sollicité pour les nombreuses élections qui vont suivre. Les paysans qui représentent la grande majorité de la population française sont alors projetés malgré eux dans la République et se retrouvent en position d'arbitre de la vie politique.

I- 1848-1970 : Une République qui peine à séduire les campagnes
II- 1870-1914 : La République séduit enfin les paysans
III- 1914-1939 : L'entrée en politique

Extrait du document:

La relation qui s'est instaurée entre la paysannerie et l'État est très forte et on peut y voir une certaine relation de dépendance réciproque. En effet, en 1914, la paysannerie représente encore plus du tiers de la population rurale, elle est donc très fortement sollicitée pendant la guerre, que ce soit au front ou à l'arrière pour la participation à l'effort de guerre.

Commentaires