Les piliers de la République sont-ils tous acceptés ? Dissertation by L

Les piliers de la République sont-ils tous acceptés ?
Dissertation sur l'acceptation par les différentes forces politiques du début de la IIIème République des piliers du système républicain.
№ 13985 | 2,455 mots | 0 sources | 2010
Publié le mars 08, 2010 in Histoire , Sciences Politiques
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L'idée de pilier, empruntée à l'antiquité (une des sources républicaines), soutenant l'édifice républicain est particulièrement adaptée à une IIIème République dans laquelle, l'acceptation des masses du système républicain qui se veut inclusif, contraste avec les velléités de sabotage de ses adversaires les plus farouches. En effet, comme l'ont fait remarquer Serge Berstein et Odile Rudelle, « l'écosystème républicain » repose sur cinq piliers essentiels (individualisme, parlementarisme, progressisme, laïcité, patriotisme) par lesquels il assure son homéostasie. L'ensemble ne se comprend donc qu'à travers l'interaction et la cohérence de ces cinq éléments. C'est la raison pour laquelle tous ceux qui ne se définissent pas directement comme républicains peuvent se diviser sur le fait de savoir s'il convient ou pas de soutenir le régime. L'acceptation de certains de ses piliers peut se moduler avec le refus le plus entier de certains autres. L'acceptation peut donc être partielle et temporaire et seuls les plus extrémistes (légitimistes, catholiques intransigeants, maurassiens) affichent un refus définitif et complet de tous ses piliers.

1. L'installation de la République par l'appui sur ses piliers : une volonté d'unité
2. Les grandes figures républicaines : piliers du régime ?
3. Variabilité des contestations : les bases attaquées d'une République en danger

Extrait du document:

La IIIème République entend construire et ancrer les valeurs qu'elle porte par le biais de l'éducation, sous une forme nouvelle, rationalisée, c'est à dire organisée scientifiquement. C'est donc par les salles de classe en premier lieu et par le relais de la société toute entière que doit être construit un ordre citoyen nouveau, en rupture avec les principes désuets d'Ancien Régime et basé sur l'idée de Patrie, qui implique le service militaire (Loi du 27 juillet 1872) et donc le don de chacun de sa personne à l'intérêt commun, c'est à dire celui de la Nation française.
  • Dissertation de droit qui pose la question de savoir si le Président de la République est, peu importe le contexte, un arbitre du jeu politique ou plutôt un acteur de celui-ci.
    № 533 | 1,700 mots | 0 sources | 2007 | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation qui montre que les relations entre les deux têtes de l’exécutif sont plutôt caractérisées par une répartition des rôles, que par un simple lien de domination-soumission, sous la Ve République.
    № 3808 | 925 mots | 0 sources | 2007 | FR | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Exposé qui montre que sous la Vème République, le pouvoir est présidentiel mais qu’il peut être aussi parlementaire. Suivant les cas, le président n’a pas le même rôle.
    № 5752 | 815 mots | 0 sources | 2007 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires