Les politiques américaines anti-crise au cours du XXème siècle Dissertation by Dfantino

Les politiques américaines anti-crise au cours du XXème siècle
Dissertation d'histoire et de géographie économiques qui pose la question de savoir en quoi les spécificités des politiques fédérales américaines ont été décisives pour résorber deux grandes crises.
№ 2603 | 1,800 mots | 1 source | 2000
Publié le janv. 15, 2008 in Économie , Géographie , Histoire
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Deux crises majeures marquent l’histoire du capitalisme américain, mais aussi l’histoire de l’économie mondiale car lorsque la première puissance mondiale « s’enrhume, les autres pays éternuent » : la Grande Dépression des années 30 et la stagflation des années 70.
La lutte contre ces crises s’est concrétisée par une action volontaire et cohérente de l’Etat américain à travers des politiques économiques, dont il a défini les objectifs, mis en application les moyens et évalué les résultats.

I/ Des objectifs différents

II/ Des moyens semblables mais différemment utilisés

III/ Des résultats proches mais relatifs

Extrait du document:

Le contexte politique et économique influe directement sur les objectifs. En effet, pendant les années 30, les Etats-Unis n’assument pas leur rang de première puissance économique et délèguent cette charge au Royaume-Uni. Ils sont repliés sur leur zone dollar, ils protègent leur marché intérieur par des droits de douane élevés, ils ont une volonté d’isolationnisme et de neutralité. Au contraire, dans les années 80, ils se veulent le leader du « monde libre » dans le cadre de la Guerre Froide et poussent à la libéralisation des échanges à travers l’Uruguay Round.
De plus, les crises sont d’une nature singulièrement différente. D’un côté la dépression des années 30, qui a pour origine le krach boursier de 1929, se caractérise par l’effondrement du système bancaire, la multiplication des faillites des entreprises et des licenciements massifs. Un cercle vicieux se met en place: à la baisse de la consommation répond la diminution de la production et donc l’affaiblissement de l’activité économique et un chômage spectaculaire touchant le quart de la population active.

Commentaires