Les pouvoirs dans les villes du royaume de France (XIe-XIIIe siècle) Dissertation by audreylo

Les pouvoirs dans les villes du royaume de France (XIe-XIIIe siècle)
Dissertation qui se demande en quoi les villes du royaume de France sont importantes et ce qui leur permet de générer des privilèges et de pouvoir dégager ainsi de considérables pouvoirs propres aux villes.
№ 8208 | 1,520 mots | 0 sources | 2007
Publié le sept. 27, 2008 in Histoire
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Vers 950, on peut constater qu'il y a une occupation de plus en plus dense du sol urbain, occupation qui s'accélère à la fin du XIème siècle. Des bourgs se développent hors des murailles de protection, autour des monastères, d'églises et de forteresses ou à proximité des noeuds de communication. Au réseau urbain hérité de l'Antiquité, viennent s'ajouter de nouvelles agglomérations nées de la croissance des villages qui prennent l'allure de villes, mais des villages neufs peuvent aussi se transformer en villes.
On voit apparaître de nouvelles forces à la suite des grands défrichements qui atteignent progressivement leur apogée : les villes, dont le réseau se met en place grâce aux surplus démographiques, acquièrent des privilèges.


I. L'importance des villes au Moyen-Âge
1. L'origine des villes
2. Qu'est ce qu'une ville médiévale ?
3. Une rupture avec le monde féodal : la lutte pour les libertés et l'autonomie de la ville

II. Le dynamisme des villes : l'essor urbain
1. Quelle démographie ?
2. Une croissance soutenue des villes
3. La diversité des activités urbaines : le commerce et l'artisanat

Extrait du document:

A l'origine du renouveau des villes, il convient d'insister sur la place des initiatives personnelles, qu'il s'agisse de mouvements associatifs ou de décisions seigneuriales. Des associations soudées par un idéal de paix et le culte d'un saint local regroupent les hommes qui deviennent des citadins. Ces regroupements assurent l'entraide entre les membres et ils excluent les étrangers. Ils précèdent l'acquisition de statuts et de privilèges et ils servent d'éléments dynamiques de la ville.
Quant à l'origine des habitants, il ne faut pas chercher loin. Les marchands et les artisans sont issus de la ville ou de ses environs, parfois même de la domesticité des seigneurs urbains, la famille ou des agents de leur administration.

Commentaires