Les progrès de la technique sont-ils nécessairement des progrès de la raison ? Dissertation by Storme

Les progrès de la technique sont-ils nécessairement des progrès de la raison ?
Dissertation qui analyse le sens du terme "technique" et ses diverses utilisations.
№ 10172 | 1,225 mots | 0 sources | 2009
Publié le févr. 17, 2009 in Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La technique est un ensemble de procédés opératoires qui vise l'utile, la satisfaction des besoins. La technique concerne donc l'action qu'elle soit matérielle ou mentale. Elle vise à faire exister quelque chose (connaissance, instruction) qui n'aurait pas existé sans cette action. Technique ne signifie pas que machine ou industrie.
La technique est un procédé d'action intentionnel, employé comme un moyen. On n'utilise jamais l'action technique pour elle-même mais toujours pour son résultat (efficacité, succès). Telle est la finalité que l'on vise en utilisant ce moyen qu'est la technique.

1/ Il existe trois sens du mot progrès
a) La technique éveille la raison
b) Le progrès concerne le contenu de la raison elle-même

2/ Peut-on en rester là car nous avons donné de la raison que son aspect technique ?

Extrait du document:

La raison a donc une dimension morale qui est essentielle quand la raison a affaire à la technique. Cela prouve que les progrès de la technique ne sont pas nécessairement ni des progrès de la raison ni des progrès pour la raison. La raison se permet de juger le développement technique lui-même et c'est elle qui parle de progrès ou de régression.
C'est la raison elle-même et non pas la technique qui juge de l'idée vraie. La technique considérée en elle-même n'a aucune rationalité. Elle ne contient aucune règle, aucune norme. Elle n'est concernée que par les faits. Sa valeur lui vient de l'extérieur et de celui qui l'utilise. C'est pour cette raison que la technique est disponible pour toutes les utilisations bonnes ou mauvaises (extermination, usage pervers de psychiatrie). La technique est du côté de la raison calculatrice (torture) mais pas du côté de la raison morale et normaliste. La technique aime le risque, elle le suscite et donne au mot risque son sens exact (prix qu'on accepte de payer pour tirer son avantage). C'est à l'occasion de possibilités révolutionnaires que la technique peut faire surgir les problèmes moraux.

Commentaires