Les questions métaphysiques sont-elles dépassées ? Dissertation

Les questions métaphysiques sont-elles dépassées ?
Dissertation se demandant si le mouvement d'un dépassement appartient en propre à celui qui dépasse, ou s'il est plutôt l'accomplissement de ce qui le précède. (pdf)
№ 17232 | 3,860 mots | 6 sources | 2010
Publié le juin 24, 2010 in Philosophie
11,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Affirmer que les questions métaphysiques sont dépassées suppose de considérer qu'elles appartiennent au passé, qu'elles n'ont plus lieu d'être : soit parce qu'on a pas su y répondre, soit parce qu'elles ne sont plus déterminantes et ne présentent plus d'intérêt. Elles ne mériteraient donc qu'indifférence, oubli, à moins qu'on les considère simplement comme constitutive d'une histoire qui mènerait à des questions plus fondamentales. Pourtant, si on considère ce qu'il y a de métaphysique dans une question, on peut dire que c'est son ambition d'interroger ce qui se donne au-delà des sens, des apparences, comme le fondement inconditionnée ou comme des principes premiers pour connaître ce qui est. Est-il possible de concevoir une telle indifférence, un rejet de ces questions ? L'idée de dépassement implique une avancée de la part de la pensée des questions métaphysiques. Ce dépassement est-il un renoncement ou plutôt une réforme, ce qui supposerait de s'appuyer sur ces questions qu'on entend dépasser, soulignant ainsi, mais indirecte, leur pertinence.

Extrait du document:

Ce projet de construire un monde maîtrisable et systématisé, doit être abandonné. Nietzsche entend opérer un dépassement des questions métaphysiques au nom de la nécessité de rompre avec cette volonté
forcenée de vérité qui est instinct métaphysique, un fait anthropologique; C'est au nom de la vérité qu'il faut renoncer aux questions métaphysiques.

Commentaires