Les raisons de l’échec de la IVème République Dissertation by Egelikiz35

Les raisons de l’échec de la IVème République
Dissertation qui traite de l'échec de la IVème République malgré la mise en place d’un régime parlementaire rationalisé pour stabiliser le pouvoir, en réponse à la IIIème République.
№ 6211 | 2,145 mots | 0 sources | 2008
Publié le juin 08, 2008 in Histoire , Sciences Politiques
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Au sortir de la guerre, la France a deux options. Elle peut soit choisir de continuer dans la IIIème République en fermant la « parenthèse de Vichy » ou, compte tenu de cette dernière, choisir d’élaborer une nouvelle République. L’opinion penche pour la seconde hypothèse car la IIIème République a été discréditée par la prise de pouvoir de Pétain et l’instabilité gouvernementale. De Gaulle, qui jouit d’un énorme prestige suite à la libération de la France, décide de laisser le peuple choisir.

I. L’absence de stabilité politique
A. Absence de majorité stable à l’Assemblée
B. Le manque de cohérence de l’équipe gouvernementale

II. Les problèmes du système institutionnel
A. L’échec de la rationalisation
B. Le dérèglement institutionnel

Extrait du document:

Le 17 août 1945, deux ordonnances posent le principe et les modalités du referendum. Les élections ont lieu le 21 octobre 1945. Deux questions sont alors posées. Le peuple doit choisir si l’assemblée qu’il élit sera constituante et, si la réponse à la précédente question est positive, le peuple est d’accord pour que jusqu’à la rédaction de la Constitution, les pouvoirs publics soient régis selon la loi constitutionnelle du 2 novembre 1945. Les électeurs donnent une double réponse positive. Un premier projet de constitution est alors élaboré par une Assemblée majoritairement de gauche. Il est adopté par l’Assemblée à une faible majorité le 19 avril 1946 mais le referendum lui est défavorable le 5 mai. Ce projet proposait une déclaration des droits de l’homme et des droits économiques et sociaux. L’Assemblée unique était toute puissante car elle aurait été élue au suffrage universel. De plus, elle contrôlerait l’exécutif. Mais conformément à la loi constitutionnelle du 2 novembre 1945, de nouvelles élections ont lieu. Les socialistes et les communistes perdent de l’avance au profit du MRP. Les débats à l’Assemblée sont assez pauvres car il s’agit surtout de corriger le premier projet de Constitution.

Commentaires