Les relations américano-soviétiques de 1947 aux années 1970 Dissertation

Les relations américano-soviétiques de 1947 aux années 1970
Dissertation qui s'interroge sur les relations entre les États-Unis et l'U.R.S.S, deux pays aux idéologies antagonistes.
№ 9906 | 1,765 mots | 0 sources | 2008
Publié le janv. 27, 2009 in Histoire , Relations Internationales , Sciences Politiques
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Après la Seconde Guerre mondiale de 1945 aux années 1970 le monde vit à l'heure de la Guerre froide. Pendant cette période il y a un affrontement total, à la fois politique, idéologique, économique, militaire et diplomatique entre deux blocs : le « Bloc Soviétique », adoptant les valeurs de l'U.R.S.S et du monde communiste, et le « Bloc Occidental » adoptant les valeurs des États-Unis. Tout juste sortis de la Seconde Guerre mondiale les peuples attendent avec inquiétude la Troisième Guerre mondiale, qui semble s'engager en 1950 en Corée. Cependant la mort de Staline en 1953 va dégeler les relations entre États-Unis et U.R.S.S, ce que nous expliciterons par la suite.

1. Les deux modèles antagonistes
2. De quelle manière le monde devient polaire ?
3. La venue de la coexistence pacifique entre ces deux blocs

Extrait du document:

Ces deux modèles antagonistes vont par la suite s'opposer, le monde devient alors polaire. En 1947, les évènements s'enchaînent, l'expansion du communisme en Europe de l'Est et la mise en place de la démocratie populaire communiste, instaurée sans élection par Staline grâce à l' « Armée Rouge », en Hongrie, Pologne, Lettonie inquiète le « Bloc Occidentale ». De plus les guerres civiles qui existent en Grèce opposant communistes et démocrates font rage. Truman demande de l'argent aux États-Unis, et adopte une politique de « Containment » pour endiguer l'avancée communiste en Europe de l'Est. Il instaure le plan Marshall le 5 Juin 1947, qui permet le prêt d'argent aux pays de l'Europe de l'Ouest et en retour leur demande de travailler ensemble, ils forment alors l'O.E.C.E. Laisser les pays dans la pauvreté c'est favoriser l'expansion du communisme selon Truman. La réponse de l'UR.S.S ne se fait pas attendre et est essentiellement idéologique. Jdanov, bras droit de Staline, propose une vision manichéenne du monde : les antidémocrates et impérialistes, qui sont selon lui : les États-Unis, d'un côté et de l'autre les démocratiques prônant la paix : l'UR.S.S. Par ailleurs les pays communistes se rassemblent et forment le « Kominform », sous le commandement de l'U.R.S.S. Ils mettent en place également le « Comecon » rassemblant du point de vue économique les démocraties populaires.

Commentaires