Les romans d'apprentissage Dissertation

Les romans d'apprentissage
Dissertation basée sur une citation de Citati et portant sur l'ouvrage "Le Père Goriot" de Balzac et "Les années d'apprentissage" de Goethe afin de déterminer quels changements sont observés dans un roman d'apprentissage, autres que la personnalité.
№ 24259 | 2,675 mots | 0 sources | 2010
Publié le mai 09, 2011 in Littérature
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Les deux romans supports de cette réflexion, que sont Les Années d'apprentissage de Wilhelm Meister de Goethe et Le Père Goriot de Balzac, se ressemblent et pourtant s'éloignent par bien des aspects. Le premier, qui est le modèle absolu du roman de formation, n'est paradoxalement pas qu'un roman d'apprentissage car il ressemble aussi, au début, à roman d'aventures, puis à un roman philosophique. Le deuxième est bien un roman de formation même si le jeune héros n'est pas le personnage éponyme du texte et qu'il n'est pas au centre de l'intrigue. Cependant, répondent-ils bien à ce qu'on attendrait d'un Bildungsroman ? Le roman de Goethe a fait l'objet de l'analyse de Pietro Citati, en 1990, analyse qui peut s'étendre à tous les romans d'apprentissage : « Le paradoxe dans les Lehrjahre, dont le titre évoque une série d'expérience au fil du temps, c'est que leur héros ne change nullement : ni dans son caractère, ni dans ses inclinations, comme si pour lui seul, moteur immobile de son propre livre, le temps suspendait sa marche sur les horloges du monde. ». Il semblerait en effet que les héros ne subissent pas de changement radical durant une bonne partie du récit et qu'ils soient fidèles jusqu'au bout à leurs premières aspirations : ils sont témoins d'événements qui surviennent autour d'eux sans en être acteurs. De fait, cela apparaît comme une forme d'immobilisme.


I/ Des héros immobiles et inchangés
II/ Un apprentissage qui touche à la connaissance d'autrui
III/ La formation secondaire des auteurs et l'apprentissage des lecteurs

Extrait du document:

Wilhelm Meister, le personnage principal des Années d'apprentissage, est un bourgeois passionné par le théâtre ; en effet pendant toute la première moitié du roman, le héros ne s'exprime et ne débat vraiment presque seulement à propos du théâtre comme lorsqu'il raconte à Marianne sa jeunesse (pages 38 à 60), lorsqu'il débat avec Mélina (pages 87 à 91) ou lorsqu'il explique à sa troupe de théâtre Hamlet de Shakespeare (pages 278 à 280).

Commentaires