Les sens sont-ils suffisants pour nous fournir toutes nos connaissances ? Dissertation

Les sens sont-ils suffisants pour nous fournir toutes nos connaissances ?
Dissertation se demandant s'il existe d'autres procédés, autres que les sens, qui amènent à une opération discursive de la pensée, à un calcul, à une tradition.
№ 29622 | 3,940 mots | 0 sources | 2013 | DZ
Publié le avr. 29, 2013 in Philosophie
11,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Nous avons acquis nos sens dès la naissance, dans le but de nous ouvrir au monde avant même de l'avoir exploré. Il peut nous sembler dès lors que les sens sont la fonction la plus élémentaire, à la base des fondations de l'individu. Ces sens nous permettent d'éprouver des sensations d'un certain ordre et en conséquence de percevoir les réalités matérielles. On peut aller au-devant de ces réalités qui caractérisent le monde sans même avoir à nous déplacer, ou même à enquêter sur le monde qui nous entoure, mais bien à l'éprouver, à le sentir, à le voir, à l'écouter, à le gouter et le laisser nous inculquer les connaissances qu'il possède. Les connaissances que nous apportent nos sens sont-elles entièrement fondées sur ces derniers, ou bien doit-on admettre que ce qui nous vient directement de nos sens doit être rendu possible et accessible par d'autres facultés de l'esprit, telles que la raison, l'intelligence… ? Faudrait-il alors recourir systématiquement aux fonctions de l'esprit pour acquérir des connaissances où la réceptivité et la passivité ne seraient pas tout ?

I- Dans quelle mesure nos sens sont-ils la source de nos connaissances, identifier la nature des connaissances en question ?
II- Certaines connaissances peuvent faire appel à d'autres fonctions de notre esprit, et ne se basent pas exclusivement sur notre sensualité
III- Tentative de conciliation de la sensibilité, la raison et l'entendement pour en faire la recette la plus complète des connaissances que l'homme acquiert tout le long de sa vie

Extrait du document:

De cette manière, les connaissances qui proviennent de nos sens ne sont peut-être pas toujours fiables et objectives, mais celles qui le sont semblent être celles qui ont pour origine l'expérience sensible des réalités objectives à leur tour. L'expérience par les sens cherche à établir un contact, avant tout visuel avec une réalité analysée, rendue objective. Ce n'est que dans ces conditions que l'expérience sensible peut nous fournir une connaissance objective. On peut dès lors se demander s'il ne peut y avoir production de connaissance objective sans que celle-ci soit bâtie sur un rapport d'expérience à un objet réel.

Commentaires