Les sociétés face aux risques naturels Dissertation by julie66

Les sociétés face aux risques naturels
Dissertation sur les moyens que déploient les sociétés face aux risques naturels.
№ 180 | 950 mots | 0 sources | 2007
Publié le avr. 23, 2007 in Géographie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Dissertation articulée en 3 temps pour tenter de répondre à la question : que font les sociétés face aux risques ?
Tout d’abord, nous énumérons les risques naturels majeurs, puis nous étudion l'influence que l'homme a sur ces risques et comment il les aggrave. Pour finir, nous constatons les moyens mis en oeuvre par les sociétés pour gérer ces risques.

Extrait du document:

Le risque, une notion qui évolue. Elle est subjective et confronte l’homme à la nature. Elle exprime la vulnérabilité d’un groupe face à un aléa naturel qu’il ne maitrise pas ou peu. Depuis 1960, on a enregistré trois fois plus de catastrophes. Les raisons : information plus rapide et généralisée ; phénomènes mieux enregistrés ; plus de personnes concernées (population plus nombreuse, villes plus étendues, bidonvilles et zones fragiles très peuplés). Mais les sociétés sont inégales face aux risques, on remarque que 85% des victimes d’une catastrophe naturelle vivent dans les pays en développement. Les raisons : prévention absente ou rare, construction inadaptées (bidonvilles).

La gestion des risques est une opération en trois temps : prévoir, prévenir et gérer. Cependant, toutes les populations ne sont pas égales face aux risques.
Tout d’abord, prévoir. Les moyens techniques actuels permettent d’enregistrer les « colères » de la Terre (sismographe), mais on ne peut pas encore prévoir ni le moment ni l’intensité d’un séisme. Des capteurs installés sur le flanc de certains volcans transmettent les modifications de température susceptibles de se traduire par une éruption, mais sans précision de date. Beaucoup plus fiables, les satellites météorologiques permettent de détecter la formation et la possible trajectoire d’un cyclone ou d’une tempête. Dans ce cas, les populations menacées sont prévenues.

Commentaires