Les systèmes montagnards : réalités, représentations Dissertation

Les systèmes montagnards : réalités, représentations
Dissertation de géographie visant à déterminer dans quelle mesure les systèmes montagnards se partagent entre les réalités et les représentations.
№ 16585 | 1,950 mots | 0 sources | 2009
Publié le juin 06, 2010 in Sciences de l'Environnement , Géographie
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Il apparaît rapidement que la montagne est indéfinissable et propose des modèles très différents les uns des autres. Mais l'homme s'en empare, les systèmes montagnards sont alors pris entre réalités et représentations. Si l'on parle de « systèmes montagnards » c'est bel et bien à cause de cette diversité des montagnes, la montagne n'ayant pas de définition universelle et définitive, de plus on s'intéresse ainsi à une étude à l'échelle mondiale. Quant aux réalités, elles proviennent de l'expérience du terrain, on y retrouve donc des faits tels que la topographie, les influences bioclimatiques, l'écoumène, les risques… Enfin, si l'on parle de « représentations » c'est parce que la montagne est un terme inventé par l'homme, et qu'elle est victime de sa subjectivité et n'est qu'une représentation de l'esprit de celui-ci.


I. Les faits propres aux système montagnards, issus de l'expérience du terrain et qui constituent des réalités
II. L'intervention de l'homme et de ses conceptions donnant naissance à des représentations des systèmes montagnards
III. Cette dualité est à l'origine de dynamiques humaines qui donnent à la montagne différents statuts

Extrait du document:

Ainsi parmi les premières réalités de la montagne, on retrouve la pente, l'enclavement ainsi que l'altitude et la dénivellation. Bien que ces paramètres varient d'une montagne à l'autre ou d'un système montagnard à un autre, ils sont toujours présents et offrent un réel point commun à toute montagne.

Commentaires