Les travailleurs pauvres Dissertation by cecile69

Les travailleurs pauvres
Dissertation sur les trappes à inactivité et les solutions mises en œuvre, notamment le revenu de solidarité active.
№ 20762 | 1,730 mots | 0 sources | 2010
Publié le oct. 27, 2010 in Économie , Sciences Politiques , Sociologie , Questions Sociales
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La notion de travailleurs pauvres trouve son origine dans le terme anglais « working poor ». En France, les premiers travaux sur cette question datent de 2000. L'INSEE dénombrait alors 1,3 millions de personnes ayant occupé un emploi au moins un mois dans l'année et se trouvant sous le seuil de pauvreté.
La création du revenu de solidarité active (RSA), expérimenté dans trente quatre départements, concrétise la priorité donnée à la lutte contre la « pauvreté active ». Il semble en effet anormal de ne pouvoir vivre décemment des revenus de son travail. Son corollaire en est la lutte contre les trappes à inactivité, qui peuvent dissuader certains chômeurs de retravailler.

1. La lutte contre la « pauvreté active », qui concerne 8% de la population française, est une priorité nationale et européenne
2. Si les dispositifs nationaux et territoriaux de lutte contre cette pauvreté existant actuellement est insuffisante, la création du RSA et la redéfinition du travail social doivent favoriser l'inclusion active des travailleurs pauvres

Extrait du document:

La définition de la pauvreté la plus couramment utilisée est la pauvreté monétaire, ou pauvreté en termes de revenus. Ainsi, en France, est pauvre un ménage dont le niveau de vie est inférieur à la moitié du niveau de vie médian des Français. En cela, une personne pauvre est donc une personne vivant dans un ménage pauvre. En 2005, le revenu médian des Français était de 25 205 euros, et le seuil de pauvreté s'établissait à 681 euros pour une personne seule.

Commentaires