"Leviathan" de Hobbes Dissertation by chloe20

"Leviathan" de Hobbes
Dissertation qui revient sur le texte de Hobbes pour redéfinir la notion d'égalité et donc d'inégalité.
№ 9238 | 2,650 mots | 4 sources | 2008
Publié le déc. 04, 2008 in Droit , Philosophie
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Hobbes part d'un état de nature fictif sur lequel il raisonne pour comprendre comment on est arrivé à l'état civil. A l'état de nature : les hommes ont tous un droit naturel qui est de faire tout ce qu'ils peuvent pour se conserver (première apparition de l'égalité). Cela entraîne la guerre de tous contre tous, car pour ma conservation j'ai besoin de la nourriture et des moyens des autres… et les autres sont un danger car eux aussi pour leur conservation ont besoin de mes armes, de ma nourriture… Tous les hommes s'avèrent donc être vulnérables (deuxième aspect de l'égalité), il existe alors une menace constante pour tous, où rien n'est acquis, c'est donc un état très mauvais pour la vie humaine.
Il existe une loi naturelle : tous les hommes sont dotés de la raison (troisième aspect de l'égalité), et la raison dicte de marcher vers la paix, pour abolir cet état de nature qui n'est profitable à personne et même pas aux plus forts, pour mieux se conserver qu'à l'Etat de nature. Tous abandonnent alors leur droit naturel (quatrième aspect de l'égalité), au Léviathan, pour ainsi avoir la paix civile et une vie paisible.

1) Uniformisation de la nature humaine par l'instinct commun de survie
2) Le droit naturel universellement réparti entre les Hommes (défini au chapitre 14 du Leviathan)
3) L'égalité dans la peur et dans la menace
4) Tous les hommes possèdent la rationalité (c'est la loi naturelle)
5) L'égalité dans la société civile

Extrait du document:

Les enjeux sont importants car actuels : la nation d'égalité est en effet très discutée par notre époque, il y a une réelle remise en question des Droits de l'Homme. En effet les Droits de l'Homme sont attribués sans prise en compte de la personne, on prend en compte la qualité humaine, ce que l'on trouve parfois injuste : avoir un QI de 150 et avoir le même pouvoir de vote qu'un naïf hautement manipulable, est ce juste ? On prône par exemple la technocratie, donner le pouvoir aux plus compétents dans chaque matière, ce qui sous entend une inégalité autant physique qu'intellectuelle. Il existe également une tension actuelle entre l'égalité de droit qu'accorde juridiquement la Constitution, et l'égalité réelle ou plutôt les inégalités : on parle de passe droit, de justice à deux vitesses. On peut prendre par exemple la parité politique : on impose concrètement l'égalité entre hommes et femmes (même nombre sur les listes), c'est donc dire que les femmes ne sont pas les égales des hommes, elles ne peuvent pas s'imposer d'elles mêmes.

Commentaires