Libertés publiques, libertés fondamentales et droits de l'homme Dissertation

Libertés publiques, libertés fondamentales et droits de l'homme
Dissertation relative à trois notions essentielles en droit des libertés fondamentales et qui met en exergue leurs points commun mais aussi leurs différences.
№ 9988 | 2,810 mots | 0 sources | 2009
Publié le févr. 02, 2009 in Droit , Philosophie , Sciences Politiques
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Libertés publiques, droits de l'Homme, libertés fondamentales, sont des expressions que l'on utilise souvent. Sont-elles synonymes ?
Quelque soit l'expression que l'on choisit d'utiliser, est-il possible d'identifier toutes les libertés, peut-on les classer ? Selon quel critère ?
Que recouvrent réellement ces notions ? Sous l'acception de libertés publiques, libertés fondamentales et droits de l'Homme, que veut-on signifier ?

I/ La liberté
A- La définition ontologique
B- La définition politique

II/ Le sens des expressions libertés publiques, droits de l'homme et libertés fondamentales
A- Les droits de l'homme
B- Les libertés publiques et les droits et libertés fondamentaux

Extrait du document:

Dans le deuxième sens, les droits désignent des pouvoirs que l'Homme n'exerce pas sur lui-même mais sur autrui. Les droits se distinguent alors des libertés car ils se rapportent à des pouvoirs d'exiger de l'autre un comportement positif et pas seulement une abstention. L'exemple typique est celui du droit civil, c'est le droit de créance qui s'analyse comme le pouvoir du créancier d'exiger du débiteur qu'il s'acquitte de sa dette. Cette approche donne naissance à la notion de droit-créance, ainsi, ces droits confèrent à l'individu le droit d'exiger certaines prestations de la part de la société ou de l'Etat. Par exemple, le droit au travail, le droit à l'assistance, à l'instruction…Ces droits d'après la définition ontologique ne font pas parties de la liberté (pouvoir de faire, s'autodéterminer), en résumé, alors que les libertés sont opposables à l'Etat, les droits sont exigible de lui.

Commentaires