« Mademoiselle Caroline Rivière », Ingres Dissertation by Alabama

« Mademoiselle Caroline Rivière », Ingres
Dissertation se demandant en quoi le portrait de mademoiselle Caroline Rivière témoigne d'un style spécifique à l'artiste Ingres.
№ 29050 | 2,180 mots | 5 sources | 2012 | FR
Publié le nov. 14, 2012 in Arts Plastiques / Dessin , Arts , Histoire de l'Art
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Mademoiselle Caroline Rivière est une œuvre exécutée au début du XIXème siècle, autour de 1806, à Paris, par le célèbre peintre portraitiste Jean Auguste Dominique Ingres. Cette toile réalisé à la peinture à l'huile et dont les dimensions sont les suivantes : 1 mètre de hauteur et 70 centimètres de largeur, marqua le début de la carrière de ce peintre novateur et ambitieux. Appartenant à un triptyque, Mademoiselle Caroline Rivière fut accompagné du portrait de son père, Monsieur Philibert Rivière ainsi que celui de sa mère, madame Sabine Rivière, tous trois exposé côte à côte au Louvres, à Paris.

I) Ambigüité et spécificité du portrait
II) Le triptyque de la famille rivière
III) Comparaisons

Extrait du document:

De ce portrait qui dévoile une adolescente fluette à la peau blanchâtre se dégage une grande fraîcheur. La jeune fille a un regard candide et pourtant confiant ainsi qu'une robe de mousseline blanche virginale. On y trouve un contraste entre innocence du visage et raffinement vestimentaire. Sur ses lèvres charnues et gourmandes se dessine l'esquisse d'un sourire que le peintre associe souvent à la séduction féminine. Ses accessoires comme le boa d'hermine et des gants longs en forme de mitaine, qui laissent subtilement apparaitre quelques doigts, sont également évocateurs de la volupté d'une femme. Dans ce portrait d'enfant, Ingres a introduit la sensualité de ses portraits féminins.

Commentaires