Mondialisation et inégalités Dissertation

Mondialisation et inégalités
Dissertation se demandant si la mondialisation a réellement contribué à l'effacement des inégalités ou si au contraire elle les a renforcées.
№ 29632 | 2,625 mots | 0 sources | 2013 | FR
Publié le mai 05, 2013 in Économie , Géographie , Sociologie
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

En 2012, le Ghana affiche un taux de croissance de 14.4%. Parallèlement aux performances économiques remarquables, 27% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté. Ainsi, malgré une forte croissance indiquant que la voie de la convergence avec les pays plus développés est ouverte, le Ghana reste un pays très inégalitaire puisque sa croissance est accaparée par un petit nombre d'individu. Il subit et profite en même temps de l'ouverture des économies et de la mondialisation. La mondialisation est un processus qui commence réellement au XIXème siècle dans les pays industrialisés du Nord, il se définit par l'ouverture des économies nationales sur un marché devenu planétaire. Les partisans du libre-échange et de l'ouverture économique voient en la mondialisation le moyen d'assurer la prospérité de tous.

1. La mondialisation a permis une certaine convergence entre les différentes économies
2. Tous les citoyens profitent-ils de la mondialisation

Extrait du document:

La dérégulation des marchés est une dimension capitale de la mondialisation qui accentue les inégalités au sein des pays développés. Tout d'abord via l'imposition. En effet, les taux d'imposition sur les hauts revenus seraient confiscatoires et décourageraient l'investissement. D'où une réduction des taux pour augmenter les investissements tout en maintenant des recettes fiscales. Cette théorie a été appliqué par Reagan aux Etats-Unis qui a fait passer le taux d'imposition marginale sur les hauts revenus de 70% à 40%, tout en augmentant la TVA qui touche tout le monde et notamment les classes moyennes et pauvres qui ont la plus forte propension à consommer. La fiscalité se déplace alors vers le bas de l'échelle des revenus favorisant les inégalités.

Commentaires