Mythe et histoire : quelles différences épistémologiques ? Dissertation by Margaux

Mythe et histoire : quelles différences épistémologiques ?
Dissertation se demandant en quoi l'histoire et le mythe, qui visent l'explication du monde, diffèrent tant sur la méthodologie que par les motifs d'écriture.
№ 29761 | 1,475 mots | 0 sources | 2013 | FR
Publié le mai 29, 2013 in Histoire , Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Lorsque l'on tente de reconstruire l'historique de la naissance de l'histoire comme discipline qui vise à rendre compte de la réalité historique de faits passés, il est généralement admis qu'elle naît avec Hérodote, au Ve siècle av. J.-C.. Chronologiquement, l'histoire rompt avec le mythe qui occupait jusque-là un rôle explicatif et éducatif du monde dans lequel les hommes évoluent. Ainsi, le mythe et l'histoire semblent tous deux viser une même fin : la connaissance du passé par le récit. Néanmoins, les mythes, au contraire de l'histoire, semblent être des discours sans auteur, sans origine précise. De plus, les conditions de possibilité pour parvenir à l'explication du passé diffèrent encore entre le mythe et l'histoire.


I- Le mythe
II- Le mythe et le beau

Extrait du document:

Contrairement à la poésie, le mythe peut être réécrit ou traduit. Il évolue au fil des siècles. Le mythe n'est pas figé dans un cadre contextuel particulier. Il peut traverser les époques en ce sens qu'ils questionnent, qu'ils interpellent sur les problèmes intemporels que sont la métaphysique ou les rapports sociaux. Par exemple, le mythe d'Oedipe, qui raconte comment un homme n'a pu échapper à la prophétie qu'on lui avait prédite, a été l'un des mythes les plus revisités par nombre d'auteurs. Eschyle propose une version dans Les sept contre Thèbes, suivie par celles de Sophocle (Oedipe-roi, Oedipe à Colonne), ou encore par celle de Sénèque (Oedipe).

Commentaires