"Nedjma", est-ce la quête d'identité ? Dissertation

"Nedjma", est-ce la quête d'identité ?
Dissertation autour du roman de Yacine Kateb et de la citation de Charles Bonn qui propose une analyse relative à la recherche d'une d'identité et tout ce qui en fait sa quête.
№ 16896 | 2,140 mots | 2 sources | 2010
Publié le juin 16, 2010 in Littérature
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Publié en 1956 alors que l'Algérie est encore française, "Nedjma" de Yacine Kateb est un roman algérien de langue française. Nedjma, c'est l'histoire de quatre amis obsédés par une même femme qui donne son nom au roman. Le mystère entoure chacun d'entre eux, de même qu'il entoure l'identité de cette « Algérie à naître dans la douleur » que symbolise Nedjma. Si Nedjma nous apparaît mystérieux ou obscur, il n'est donc pas étonnant que Charles Bonn écrive dans son ouvrage Le Roman algérien de langue française (1985) : « L'entreprise de Nedjma est en partie celle du déchiffrement d'un sens. La tragique destinée des héros de Kateb, aussi bien dans Nedjma que dans le Cercle des représailles est d'être les déchiffreurs d'une réalité à venir, et de mourir pour ce déchiffrement. » Or, déchiffrer c'est comprendre ce qui est obscur. Et à la lecture de Nedjma on comprend que ce déchiffrement est essentiel pour Kateb, ses héros et le lecteur. Il faut trouver un sens, une raison d'être à ce que raconte Nedjma. C'est pourquoi ce roman est une interminable quête d'identité, une identité passée, mais aussi à venir.

Extrait du document:

Enfin, Nedjma, c'est le sens de la patrie à venir. Cette femme qui obsède les quatre héros, que chacun veut retrouver mais qui leur échappe. Nedjma, parce qu'elle est le symbole de la femme-patrie, est un personnage qu'il faut déchiffrer. Son sens est ambigu, elle est la vierge et la putain, née dans l'adultère et le crime mais dont la beauté triomphe, elle est l'obsession du passé : c'est elle qui retourne au Nadhor pour honorer la tribu, elle est la résurrection d'un peuple, mais aussi la quête de l'inaccessible.

Commentaires