Peindre n'est pas dépeindre, écrire n'est pas décrire Dissertation by bambou

Peindre n'est pas dépeindre, écrire n'est pas décrire
Dissertation s'interrogeant sur la nature de la création artistique dans son rapport au réel, pour l'artiste comme pour le spectateur.
№ 20647 | 3,170 mots | 0 sources | 1996
Publié le oct. 25, 2010 in Littérature , Philosophie
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Dire que « peindre n'est pas dépeindre, écrire n'est pas décrire » ouvre dès le départ un double enjeu pour une réflexion sur la création artistique : celui d'une définition, par la négative, de la nature même de l'art, et celui d'une réfutation de l'acception commune de l'art vu comme reproduction ou imitation de la réalité, réfutation fondée sur le jeu grammatical des préfixes.

1- La nature même de l'art et de la création
2- Le rapport que l'art entretient avec le réel
3- La réflexion se basera sur un rapport plus exclusif, plus interne de l'art, rapport grâce auquel l'art s'inscrit dans la réalité en étant non plus sa reproduction ou son imitation mais sa révélation, comme une exégèse de la réalité en « nous donnant à voir les choses » (Paul Éluard)

Extrait du document:

En reprenant pour ce faire la conception platonicienne selon laquelle la création artistique n'aurait pas d'autre existence que de singer la réalité ou son apparence, nous pourrions nous interroger avec Hegel pour savoir quel plaisir alors nous aurions à contempler des imitations de ce qui nous est accessible chaque jour et en permanence, par nos yeux et par nos sens en général (la vue, l'ouïe, etc.).

Commentaires