"Penser Dieu est-il compatible avec le constat du mal subi et du mal commis? Dissertation

"Penser Dieu est-il compatible avec le constat du mal subi et du mal commis?
Dissertation de philosophie visant à déterminer si d'un point du vue religieux, penser à Dieu dans le mal n'est pas un péché en soi.
№ 14855 | 4,140 mots | 0 sources | 2008
Publié le avr. 14, 2010 in Philosophie
11,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La théodicée est ce type de discours théologique particulier, qui, étymologiquement, signifie la justice (Diké) de Dieu (Theos), et qui vise à rendre compte de la présence du mal dans la création alors même que la perfection supposée de Dieu semblerait en interdire l'existence. Comment interpréter l'imperfection du monde dans lequel on vit? Faut-il y voir le signe, la preuve de l'inexistence d'un Dieu bon et providentiel? L'imperfection, elle même, n'est elle pas le produit de notre ignorance, de notre nécessaire aveuglement sur l'ordre total de la nature? Comment en définitive, peut on rendre raison du mal dans l'horizon de Dieu?

I. Evaluer l'effectivité des différentes tentatives que l'on peut mettre en œuvre afin de penser, en même temps, dieu et le mal
II. Etude des principaux problèmes que rencontrent les tentatives de théodicée, en soulignant la malignité irréductible du mal dans certains cas
III. Emergence d'une conception du divin qui puisse être compatible avec l'expérience du mal

Extrait du document:

On peut alors presque poser l'équation suivante: si le mal ne peut être inscrit dans un sens, alors on ne peut plus maintenir l'existence d'un dieu bon et puissant. Le même résultat sera obtenu si Dieu en est le cause première. Justement, le travail de Rousseau ne remplit qu'à moitié ces fonctions.

Commentaires