Persécution, ésotérisme et crise de la philosophie politique chez Léo Strauss Dissertation by joscampus04

Persécution, ésotérisme et crise de la philosophie politique chez Léo Strauss
Dissertation qui se demande en quoi le retour à l'ésotérisme est chez Léo Strauss un moyen de réactiver une réalité perdue par les Modernes, à savoir que la vérité universelle est présente entre les lignes des écrits des Anciens.
№ 11038 | 4,900 mots | 10 sources | 2009
Publié le mai 14, 2009 in Philosophie , Sciences Politiques
12,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La question de l'interprétation des sources, est d'autant plus importante lorsqu'elle s'attache à décortiquer le véritable sens d'écrits anciens. En effet, selon Léo Strauss, les grands philosophes politiques, soucieux d'échapper à la vindicte et à la répression des autorités politiques, en même temps que de ne pas choquer les lecteurs incapables d'accepter les vérités cruelles de leurs temps (l'impossibilité de la démocratie), ont fréquemment recouru à des procédés d'écriture ésotériques, que seule une extrême minorité, les plus avisés étaient à même de déchiffrer Ces mêmes philosophes offraient de surcroît un enseignement exotérique destiné aux non initiés et dans lequel le sens caché se retrouvait camouflé. Ainsi, mise à part la question de la méthodologie qui est soumise à la controverse, on retrouve un débat de fond sur la philosophie politique et l'histoire.

I/ Esotérisme et sens caché dans l'écriture des Anciens par Léo Strauss
1. Persécution et art d'écrire : les fondements de l'écriture ésotérique
2. D'une méthodologie historique à une lecture straussienne du Traité théologico-politique de Spinoza

II/ Le débat entre Modernes et Anciens en toile de fond
1. De la crise de la philosophie politique...
2. L'idée de modernité chez Léo Strauss

Extrait du document:

Le 10 mars 2009, la chaîne française Histoire diffuse sur son antenne, un débat intitulé, «Le retour des théories du complot ?». Réunis autour de la table, les spécialistes, journalistes, essayistes, politologues et historiens, discutent d'un phénomène qui retrouve un certain intérêt médiatique depuis les évènements du 11 septembre 2001. La discussion tourne autour d'une problématique : on nous cacherait la vérité. La vérité serait en effet détournée du regard du plus grand nombre, au profit des intérêts cyniques d'une petite minorité. Ce phénomène n'est pourtant pas nouveau, on dira même qu'il a toujours été présent au cours de l'histoire. Qui n'a jamais entendu parler du prétendu complot judéo-maçonnique ? sioniste ou bien encore judéo-bolchevique ? Bref, la liste pourrait s'allonger indéfiniment.

Commentaires