Peut-on avoir un rapport objectif à la culture ? Dissertation by Sally C

Peut-on avoir un rapport objectif à la culture ?
Dissertation qui analyse si les rapports entre cultures peuvent se placer sur un autre plan que les guerres de valeurs.
№ 8294 | 2,020 mots | 0 sources | 2006
Publié le oct. 06, 2008 in Philosophie , Questions Sociales
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L'homme, en tant qu'être naturellement subjectif et potentiellement objectif, peut-il arracher de ses propres déterminismes culturels, la lucidité d'un regard culturel, quasi métaphysique ; pour aller encore plus loin ?
La capacité de jugement de l'homme ne possède-t-elle pas une force en puissance, telle qu'elle puisse entamer ou rapprocher le rapport culturel entre les hommes : le rapport avec la culture n'est-il pas une utopie quand il est objectif, n'est-il pas une invasion quand il est subjectif ?

I- L'impossible regard schizophrène

II- La lucidité paradoxale du regard éloigné

III- Le chocs des civilisations culturelles : la guerre des regards pour la guerre des mondes

Extrait du document:

Le rapport à la culture est toujours en soi un rapport faussé. C'est toujours un rapport entre cultures, entre une culture et une autre, entre une conscience, un être de culture et plusieurs autres cultures
Comme le suggère l'étymologie, l'objectivité est en soi un acte de violence, contre nature pour l'homme qui doit s'arracher de lui pour se mettre à distance, au-delà de ses déterminismes culturels (et même si l'expression est paradoxale tant on a opposé nature et culture), au-delà de ses préjugés culturels naturels.
L'objectivité demande une prise de champ, temporelle, spatiale et mentale : ainsi, le rapport culturel appelle quasiment de facto un jugement. Or si le jugement demande toujours une prise de parti, le rapport objectif appelant donc un jugement objectif est en soi une chose humainement car culturellement presque impossible pour la doxa commune.

Commentaires