Peut-on donner un modèle mécanique du vivant ? Dissertation

Peut-on donner un modèle mécanique du vivant ?
Dissertation qui analyse si ce n'est pas trop réducteur de schématiser le fonctionnement du corps humain en faisant du vivant une simple machine.
№ 4878 | 3,165 mots | 0 sources | 2008
Publié le mars 31, 2008 in Biologie , Philosophie
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Il est plutôt légitime de donner un modèle mécanique du vivant car cela semble être la seule façon de comprendre son fonctionnement. Cela témoigne bien de la volonté de connaissance toujours croissante, surtout à notre époque.
En revanche, même avec toute la bonne volonté du monde, il est impossible – du moins pour l’instant - de créer un modèle mécanique de la Vie.
Cela reviendrait, en quelque sorte, à fabriquer un « robot » qui deviendrait indépendant de son maître, et qui vivrait par ses propres moyens.
C’est ce que raconte, par exemple, la romancière anglaise Mary Shelley dans son roman fantastique Frankenstein.
Cet exemple ne reste qu’une pure fiction car il est impossible de donner à une machine ce qui fait la spécificité du vivant, c’est-à-dire l’affect.

1. Il semble difficile de proposer un modèle unique pour tout le vivant

2. Sommes-nous en droit de donner un modèle mécanique du vivant ?

3. Différence entre les principes de "Vie" et "Vivant"

Extrait du document:

En effet, sous ce terme sont regroupés tous les êtres. Le problème est donc celui de l’unicité qui nous fait passer de la pluralité à la singularité. On peut voir, tous les jours, que chaque être vivant est spécial et unique. En effet, chacun possède des spécificités qui lui sont propres, et cette constatation s’impose dès les premiers regards. Pourquoi, alors, s’obstiner à vouloir donner un modèle unique ? Si le mot « vivant » permet de grouper tant d’êtres différents sous la même étiquette, sans doute est-ce parce qu’ils ont des points communs. Il se dessine ainsi un rapport entre extériorité et intériorité. Il est vrai que si l’on ne prête attention qu’à l’aspect extérieur d’un être vivant, on imagine difficilement qu’on puisse donner un modèle unique, car on ne saurait comment faire pour rendre compte de toutes ces différences. Pourtant, si l’on s’intéresse à l’intériorité, on se rend compte qu’elle est la même pour chaque être vivant, si on les regroupe par espèces. Si l’on prend l’exemple de la respiration, on peut observer qu’elle est la même pour l’homme et les mammifères. En effet, si l’on schématise, ils inspirent du dioxygène puis rejettent du dioxyde de carbone.
  • Dissertation se demandant si pour comprendre le vivant l'homme peut se fier à la science.
    № 19864 | 1,110 mots | 0 sources | 2010 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Fiche de lecture de l'ouvrage de Pierre Gauchon qui montre que le modèle français constitue un "équilibre fragile".
    № 4989 | 3,820 mots | 0 sources | 2008 | détails
    11,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation de philosophie sur le thème du respect du vivant et répondant à la question : dans quelle mesure l'homme, être doué de conscience, doit-il se forcer à raisonner et contrarier ses instincts premiers afin d'appliquer cette obligation morale ?
    № 14407 | 2,410 mots | 0 sources | 2010 | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires