Peut-on être certain d'être libre ? Dissertation

Peut-on être certain d'être libre ?
Dissertation qui cherche à savoir dans quelles circonstances on peut parler de liberté.
№ 25605 | 2,345 mots | 0 sources | 2010 | FR
Publié le juil. 30, 2011 in Philosophie
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Dans la Grèce antique, être libre signifiait ne pas être asservis, autrement dit ne pas être esclave ou prisonnier. Dans le sens moderne, être libre signifie pouvoir faire ce que l'on veut. Mais, même étant privé de liberté, n'est-il pas possible d'être libre ? Ou, tout du moins, de le devenir ? Cela dépend en partie de nous, et, bien entendu, des différents types de liberté. Nous sommes libres, mais la société, par exemple, nous impose des contraintes, et des devoirs à remplir. Nous ne sommes plus vraiment libres à proprement parler, et pourtant. Rien ne nous oblige à remplir ces devoirs, selon notre propre volonté. L'attrait du plaisir, la répulsion des sensations désagréables. Comment se caractérise la liberté ? Peut-on réellement affirmer que tout à chacun est réellement libre ? Mais qu'est-ce que la liberté dans ce cas ?

Extrait du document:

Dans ce cas précis, les stoïciens, par leur force d'esprit surhumaine, et leur volonté à ne pas céder à la tentation sont un exemple « parfait » de la perfection. La liberté à son paroxysme. Devenir maître de sa volonté, et maîtriser ses pulsions, ses envies et ses désirs. N'est-ce pas vraiment, dans un sens, ce qu'est vraiment être libre ? Être libre de faire ce que nous souhaitons réellement, sans que notre volonté vienne perturber notre esprit à vouloir céder à tous types de tentation, quelle qu'elle soit. L'exemple du péché originel, par la tentation du fruit interdit. L'interdiction de s'en emparer au vol, la conséquence de cet acte serait la trop grande liberté offerte aux hommes pour survivre en tant que simples mortels, contrairement à leur statut divin déchu. Dans ce sens, on peut affirmer être libre, peut-être trop d'ailleurs. Sartre affirmait, par exemple, que nous étions « victime d'être libre ». A être parfois trop libre, ou pas assez, remet radicalement en question la définition de liberté que chacun possède.

Commentaires