Peut-on être « responsable mais pas coupable » ? Dissertation

Peut-on être « responsable mais pas coupable » ?
Dissertation se demandant, à partir de Macbeth de Shakespeare, de La Profession de foi du vicaire savoyard de Rousseau et des Âmes fortes de Giono, ce qui peut fonder les circonstances atténuantes ou aggravantes d'une faute.
№ 25722 | 1,655 mots | 3 sources | 2011 | FR
Publié le août 03, 2011 in Littérature , Philosophie , Littérature Etrangère
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L'argument « responsable mais pas coupable » constitue une stratégie de défense courante et un ensemble de problèmes que la justice doit trancher. En effet, si en me promenant dans ma rue, je suis blessé par une tuile tombée du toit de la maison d'un voisin, mon voisin n'est-il pas le responsable de l'accident, sans être coupable de m'avoir blessé ? La question de cette imputabilité juridique se pose pour l'ensemble des fautes, et le problème des circonstances aggravantes ou atténuantes doit être pris en compte pour qui veut juger de manière sage. À partir de Macbeth de Shakespeare, de La Profession de foi du vicaire savoyard de Rousseau et des Âmes fortes de Giono, s'il est possible d'être « responsable mais pas coupable ».

I. Des difficultés de juger
II. Le déterminisme, une brèche dans la culpabilité
III. Le critère de l'assentiment

Extrait du document:

L'homme est pris dans le réseau des sentiments relatifs, comme le montre le préambule de La Profession de foi du vicaire savoyard, qui constituent une dénaturation des sentiments naturels, mais qui apparaissent comme naturels à l'homme : si l'homme est capable de faillir, c'est que le monde social dans lequel vit l'homme confond l'apparence et la réalité.

Commentaires