Peut-on fonder le droit sur la nature ? Dissertation by hikari

Peut-on fonder le droit sur la nature ?
Dissertation qui analyse les liens qui unissent les notions de force et de droit.
№ 14372 | 1,145 mots | 0 sources | 2010
Publié le mars 21, 2010 in Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

A l'origine le droit naît de la nécessité que pose le fait que les hommes doivent vivre ensemble. Les rapports entre les hommes sont ainsi codifiés par le droit. Ce dernier a pour but de constituer, par des devoirs et des droits, un certain ordre. Or la question est de savoir si cet ordre se fonde sur quelque chose de transcendantal ou s'il est, en quelque sorte, la codification des rapports de force qui existeraient à l'état de nature chez les hommes.

Extrait du document:

Il serait possible de voir en l'homme deux penchants, deux tendances contraires dans le domaine du politique. L'une serait celle qui fait de l'homme un animal politique au sens où ce-dernier vit en communauté. Cette première tendance est la sociabilité : l'homme à l'état de nature chercherait constamment à aller vers autrui afin a la fois d'y puiser le sens de son existence mais également par la nécessité de communiquer. La deuxième tendance s'opposant à celle-ci pourrait être qualifiée « d'insociabilité ». C'est-à-dire que chez l'homme vivant avec d'autres hommes va naître des sentiments à l'encontre de cette sociabilité première : jalousie, violence, orgueil. Car cet homme serait avant tout un nœud de désirs. Pour illustrer cette double tendance, Kant, dans l'Idée d'une histoire universelle au point de vue cosmopolite, parle justement « insociable sociabilité » de l'homme à l'état de nature.

Commentaires