Peut-on légitimement parler de la science au singulier ? Dissertation

Peut-on légitimement parler de la science au singulier ?
Dissertation se demandant s'il est possible, en droit, de parler de fait de « la science » comme on pourrait dire « le cercle carré ».
№ 24122 | 1,400 mots | 0 sources | 2011
Publié le mai 03, 2011 in Philosophie , Sciences
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Il est courant de parler des sciences : un tel étudie les sciences, on parle des sciences de la vie et de la terre, d'histoire des sciences. L'emploi du terme « science » au singulier semble, lui, réservé à la philosophie (on le trouve particulièrement chez les philosophes) ou du moins à la réflexion sur la notion de science. Cette opposition dans l'usage de cette notion entre ceux qui pratiquent les sciences et ceux qui raisonnent sur la science pose la question de la légitimité de l'emploi du terme de la science au singulier : s'il est possible de parler de fait de « la science » comme on pourrait dire « le cercle carré », peut-on employer ce terme en droit ?

1. Selon quels critères l'on parle des sciences dans leur multiplicité
2. Mais ces sciences peuvent être comprises dans un véritable système au sein duquel elles sont nécessairement liées : ceci sera l'objet de la seconde partie
3. La science regroupe les sciences par ce qui leur est commun et que ce point commun constitue la légitimité de l'emploi du terme « la science »

Extrait du document:

Selon Kant dans la Préface de la seconde édition de la Critique de la raison pure, une science se différencie d'une simple connaissance, d'un savoir. En effet, au sein même d'une science, il y a une cohérence, une unité des différents éléments entre eux : l'étude du cœur humain ne eut exclure celle de l'oxygénation du sang et donc du système respiratoire (on ne pourrait comprendre sans cette étude les différents parties qui composent le cœur). Dans cet exemple, le réel qui fait l'objet de la science est inclus dans un système qui existe dans la nature, dans le domaine du réel, et la science qui a pour objet ce domaine doit par conséquent elle aussi se constituer en un système cohérent et qui présente de ce fait une certaine unité.

Commentaires